Accueil » Dossiers » Actualité » Foxtrot : une initiative tournée vers l’industrie

Foxtrot : une initiative tournée vers l’industrie

Une équipe d’étudiants en génie mécanique et en entrepreneuriat de l’Université de Sherbrooke s’illustre depuis quelques mois avec son projet appelé Foxtrot. Après un an de travail, l’équipe a conçu avec succès le prototype d’une plateforme motorisée dans le déplacement sécuritaire de charges allant jusqu’à 40 tonnes : une nouveauté dans l’industrie.

C’est dans le cadre d’un cours que ce projet a vu le jour : les étudiants devaient concevoir un outil innovant qui avait une pertinence sur le marché actuel, tous domaines confondus. À partir de cette requête, les choses ont déboulé pour cette équipe de 7 étudiants. « Nous nous attaquons à la problématique du réaménagement des usines. Lorsqu’on veut y déplacer des machines ou en aménager de nouvelles, plusieurs problèmes se posent quant à l’installation. Avec les méthodes traditionnelles, il devient complexe de se déplacer entre les allées sans danger jusqu’au point d’installation », mentionne Charles-Éric Raymond, étudiant en génie mécanique et porte-parole de l’équipe Foxtrot.

La plateforme motorisée imaginée par Foxtrot se distingue de ce qui existe actuellement sur le marché, puisqu’elle est multidirectionnelle et télécommandée. Ce sont en fait trois plateformes qui pivotent entre elles et qui permettent de diriger les charges dans l’usine avec une surface de déplacement très réduite. Les plateformes ne requièrent que très peu d’espace pour effectuer les virages et effectuent même des rotations complètes sur elles-mêmes. Cette technique permet des déplacements efficaces de charges extrêmement lourdes, tout en assurant la sécurité des utilisateurs, lesquels peuvent se tenir à bonne distance.

« Nous avons visité récemment une usine qui reconditionne des chars d’assaut. Puisqu’ils doivent les réparer, ils sont dans l’obligation de les déplacer, ce qui pose problème actuellement. Ils avaient même songé déménager d’usine, car ils n’étaient pas capables de manœuvrer de si grosses charges de façon sécuritaire à l’intérieur de leurs murs. C’est là que notre projet devient intéressant. Notre plateforme peut s’adapter à des espaces restreints et permet de déplacer des objets et des machines sans avoir à tout réaménager l’espace », explique M. Raymond.

Prix de la relève Createk

Le projet se démarque déjà depuis quelques mois au Québec. En décembre dernier, l’équipe de Foxtrot remportait le prix de la relève avec le concours Createk dans la catégorie des projets de moins de 2 ans. Les juges ont mentionné avoir vu un beau potentiel dans le marché plus niché qu’est l’industriel ainsi que du côté santé et sécurité.

En effet, l’aspect sécurité occupe beaucoup de place dans l’offre de service présentée par Foxtrot. Les plateformes qui existent actuellement sur le marché sont non motorisées et viennent s’attacher à un chariot élévateur pour propulser la charge. Avec des plateformes motorisées, on évite d’avoir à attacher un chariot élévateur, qui crée parfois beaucoup d’angles morts. Les risques de collision avec les murs ou les autres machines de l’usine sont donc réduits considérablement. La personne responsable du déplacement peut également rester à distance en tout temps pour manœuvrer, ce qui évite les risques d’accidents du travail.

L’avenir du projet

Le projet Foxtrot est déjà bien avancé. Son prototype fonctionnel à échelle réduite prouve que le concept sera opérationnel une fois construit. Comme l’explique M. Raymond en entrevue avec le Magazine MCI, c’est un marché qui n’est pas exploité présentement. En effet, plusieurs robots sont fonctionnels pour aider dans les tâches quotidiennes de production. Le produit que souhaite offrir Foxtrot permettra pour sa part aux entreprises de rester compétitives en s’adaptant rapidement aux besoins de leurs clients.

La capacité de 40 tonnes prévue pour l’équipement correspond bien à un besoin dans l’industrie et les tests permettront de développer un produit en accord avec ces besoins.

Pour la suite, l’équipe souhaite réaliser un prototype fonctionnel à échelle réelle d’ici la fin 2020. Elle est donc actuellement à la recherche d’investisseurs et de commanditaires pour poursuivre son développement : « On a besoin de commandites de pièces de composantes pour aller de l’avant avec le prototype. On veut poursuivre ce projet au-delà de notre cours et éventuellement monter notre entreprise. C’est là qu’on aura besoin de mentors pour nous aider. Nous sommes actuellement 7 étudiants à travailler presque à temps plein sur ce projet », explique le porte-parole de l’équipe.

Présence au Salon Industriel Mauricie, Estrie, Centre-du-Québec

Pour susciter l’intérêt et faire connaître leur projet, l’équipe de Foxtrot fera partie des exposants lors du Salon Industriel les 9 et 10 octobre prochains à Drummondville. Ce sera l’occasion pour ces étudiants de tester le marché et de profiter du B2B pour aller à la rencontre d’investisseurs potentiels.

Par: Marie-Claude Doyon Goupil

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre