Accueil » Dossiers » Actualité » Le gouvernement du Canada octroie un contrat au chantier Davie pour le radoub d’un brise-glace de la Garde côtière canadienne

Le gouvernement du Canada octroie un contrat au chantier Davie pour le radoub d’un brise-glace de la Garde côtière canadienne

Le déglaçage est une activité clé pour assurer la sécurité et l’efficacité du transport des personnes et des marchandises sur les voies navigables canadiennes, et contribue au trafic maritime et à la croissance économique toute l’année. C’est pourquoi le gouvernement du Canada s’est engagé à fournir à la Garde côtière canadienne l’équipement dont elle a besoin pour faire en sorte que ces voies navigables demeurent sécuritaires et ouvertes.

Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, et la ministre des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, l’honorable Carla Qualtrough, ont annoncé le 30 avril que le chantier Davie de Lévis, au Québec, a obtenu un contrat de 7 198 164,30 $ pour effectuer le radoub et la mise en cale sèche du NGCC Louis S. St-Laurent, le plus gros brise-glace du Canada.

« Le radoub du NGCC Louis S. St-Laurent est une partie importante de l’entretien planifié de la flotte de brise-glaces de la Garde côtière. L’entretien régulier permet à notre plus gros navire d’être prêt à fournir des services essentiels de déglaçage aux Canadiens, surtout dans l’Arctique, où les escortes maritimes sont indispensables au ravitaillement des collectivités nordiques. De plus, nous avons hâte d’accueillir le NGCC Jean Goodwill et le NGCC Vincent Massey dans notre flotte pour aider la Garde côtière à accomplir le travail essentiel qu’elle réalise dans les eaux canadiennes, » a mentionné Jonathan Wilkinson, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Le radoub prévu du NGCC Louis S. St-Laurent permettra à la Garde côtière canadienne de continuer à assurer efficacement les services essentiels de déglaçage et d’autres services maritimes. Ce contrat a été attribué le 15 avril 2019 à la suite d’un préavis d’adjudication de contrat publié le 16 novembre 2018.

Le ministre Wilkinson a également annoncé les noms des deux brise-glaces provisoires qui sont actuellement en cours de conversion au chantier Davie : le NGCC Jean Goodwill et le NGCC Vincent Massey. Ces navires seront disponibles pour appuyer les programmes de la Garde côtière d’ici la fin de 2019 et l’été 2020, respectivement. En décembre 2018, la Garde côtière canadienne a accepté le premier des trois brise-glaces provisoires acquis pour compléter sa flotte existante pendant les périodes de prolongement de vie et de réparation des navires.

Le NGCC Jean Goodwill tire son nom d’une des membres fondatrices de l’Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada et d’une championne contemporaine des services de santé publique pour les peuples autochtones. Le NGCC Vincent Massey porte le nom du premier Canadien nommé au poste de gouverneur général, qui jusqu’alors était occupé par des personnes nées en Grande-Bretagne. Le très honorable Vincent Massey a été nommé gouverneur général sur la recommandation du premier ministre de l’époque, Louis Saint– Laurent.

Le NGCC Jean Goodwill et le NGCC Vincent Massey feront partie de la flotte nationale de la Garde côtière, qui effectue des tâches de déglaçage dans les régions du Canada atlantique, du Saint-Laurent, des Grands Lacs et de l’Arctique. Le port d’attache du NGCC Jean Goodwill sera à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et celui du NGCC Vincent Massey, à Québec, au Québec.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre