Accueil » Dossiers » Bois et meubles » Temrex investit 8 M$ pour un nouveau complexe de séchage

Temrex investit 8 M$ pour un nouveau complexe de séchage

Produits forestiers Temrex, l’un des principaux producteurs de bois de sciage de la Gaspésie, complète actuellement l’implantation d’un nouveau complexe de séchage à bois, un investissement de 8 M$ qui lui permettra de sécher la totalité de sa production et de soutenir 450 emplois directs et indirects dans la région, en plus de générer d’importantes retombées économiques locales.

Dans un contexte économique mondial fluctuant, où le secteur forestier est encore une fois affecté par le conflit du bois d’œuvre, Produits forestiers Temrex consolide sa position dans le marché et assure du même coup le maintien à long terme des opérations dans ses installations de Nouvelle, en Gaspésie.

« Cet investissement aura pour effet non seulement de renforcer notre compétitivité, mais surtout de continuer à être un employeur de choix dans la région et un acteur économique local impliqué dans sa communauté », a déclaré M. Michel Bigaouette, directeur général de Temrex.

Le nouveau complexe de séchage à bois est doté de quatre cellules permettant de sécher un million (1 000 000) de pieds de mesure de planche (pmp). La mise en activité complète s’échelonnera jusqu’à la fin du mois de mars et le pavage autour des nouveaux séchoirs sera réalisé à l’été 2019. Soulignons que cet investissement devenait d’autant plus essentiel devant la diminution de 10 à 15 % chaque année du volume dans le marché du bois non séché.

« Nous sommes heureux que Temrex ait pu compléter son projet de modernisation de l’usine en se dotant d’un complexe de séchage. C’est un signal positif qui est rassurant pour l’avenir de l’entreprise et la sécurité d’emploi de nos membres », a soutenu M. Martin Dugas, représentant national, Unifor Québec.

Une usine moderne et connectée

L’implantation de ce nouveau complexe de séchage favorisera l’évolution de l’usine vers la transformation 4.0 et un fonctionnement entièrement connecté. Désormais dotée d’un procédé de séchage automatisé, Temrex entend implanter un système de traçabilité des paquets de bois afin de gérer efficacement le séchage en fonction des variations de qualité de chaque essence. Ce système permettra d’améliorer la constance du séchage et la qualité des produits vendus, et, à court terme, d’augmenter la rentabilité de l’entreprise.

L’usine de Temrex à Nouvelle en Gaspésie

 

Pour le maire de Nouvelle, M. Yvan Saint-Pierre, cette annonce confirme que la ressource est disponible, que l’entreprise est en santé et que les emplois sont sécurisés. « Avec la modernisation des installations et un produit de plus grande qualité, je crois que la municipalité de Nouvelle peut regarder vers l’avenir avec optimisme », a-t-il précisé.

« Temrex est un employeur majeur dans la région. Ces investissements envoient un signal positif pour l’économie de tout notre territoire et s’inscrivent dans une perspective de développement local pour attirer de jeunes familles et de nouveaux travailleurs », a commenté M. Guy Gallant, préfet de la MRC Avignon.

Un choix économique et environnemental éclairé

Les quatre cellules du séchoir sont alimentées au gaz naturel liquéfié (GNL), un choix qui a été finement analysé tant sur le plan économique qu’environnemental, à la lumière du temps prescrit pour réaliser le projet.

Ainsi, l’évaluation a permis de constater que le projet intégrant une chaudière à la biomasse coûtait 7 M$ supplémentaires, faisant passer le budget du simple au double. Aussi, la mise en marche complète des séchoirs aurait été retardée de plusieurs mois, sans compter qu’il n’y a actuellement pas d’opérateurs qualifiés et disponibles dans l’Est-du-Québec pour ce type de chaudières.

« Dans une perspective de développement durable, Temrex a fait le choix de séchoirs conçus pour être éventuellement alimentés à la biomasse et au gaz. De plus, ils sont dotés d’un système de récupération de la chaleur qui réduira la consommation en énergie de 15 % », explique Jean-Pierre Grenon, administrateur au conseil d’administration de Temrex.

Précisons que Temrex vend déjà la totalité de sa biomasse (copeaux, écorces, sciures et planures) à des entreprises qui la valorisent en produisant de la pâte, du papier, des panneaux, des granules de bois, de la vapeur et de l’électricité. « Évidemment, nous demeurons à l’affût des développements de produits à base de biomasse afin de pouvoir éventuellement augmenter la valeur de ces sous-produits », a spécifié le directeur général.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre