Accueil » Dossiers » Formation » L’École des entrepreneurs du Québec étend ses services

L’École des entrepreneurs du Québec étend ses services

C’est le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette, accompagné du député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, a annoncé le 17 juillet à Trois-Rivières que le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 4,4 millions de dollars à l’École des entrepreneurs du Québec pour lui permettre d’étendre son offre de services aux régions du Bas Saint Laurent, de la Mauricie et de l’Outaouais. Cette initiative constitue une mesure du Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat (PAGE) 2017 2022, dévoilé en mars dernier.

Les nouveaux services seront offerts en complémentarité avec ceux des organismes d’accompagnement d’entreprises déjà en place dans les trois régions. Cela permettra de stimuler davantage l’entrepreneuriat en outillant le plus grand nombre d’entrepreneurs possible. « En offrant aux jeunes entrepreneurs dynamiques des formations, de l’accompagnement et des outils pour mener à bien leurs projets d’affaires, l’École des entrepreneurs du Québec contribue à la vigueur du milieu entrepreneurial québécois et aux succès des futures PME. Nous sommes donc fiers d’aider cet organisme à élargir son offre de services aux régions du Bas‑Saint‑Laurent, de la Mauricie et de l’Outaouais, permettant ainsi la réussite d’encore plus d’entrepreneurs à travers le Québec », de dire Stéphane Billette.

« L’entrepreneuriat, au même titre que le secteur manufacturier innovant et les exportations, est au cœur de la vision économique de notre gouvernement. C’est pourquoi nous appuyons l’implantation de l’École des entrepreneurs du Québec en Mauricie, laquelle permettra de renforcer davantage ce pilier économique régional », affirme Jean-Denis Girard. « L’offre de services proposée aux entrepreneurs par le biais de cet organisme s’ajoutera d’ailleurs aux nombreux efforts déployés par notre gouvernement pour accompagner et outiller ceux qui ont le désir d’entreprendre et pour soutenir le développement des capacités individuelles des entrepreneurs. »

Active dans la région métropolitaine depuis 2016 et s’appuyant sur l’expertise développée depuis 33 ans par son membre fondateur, le SAJE accompagnateur d’entrepreneurs, l’École des entrepreneurs du Québec offre aux entrepreneurs des ateliers, des formations et de l’accompagnement spécialisé pour favoriser l’acquisition, le démarrage et la croissance d’entreprises. En avril 2018, l’École des entrepreneurs du Québec a lancé un appel de propositions, lié à la mesure 2 du PAGE, afin de sélectionner trois régions du Québec pour élargir son offre de services. Les propositions retenues au terme de cet appel de projets ont été soumises par les organismes suivants :

  • la Société de promotion économique de Rimouski  (SOPER) pour la région du Bas‑Saint‑Laurent;
  • Innovation et Développement économique Trois-Rivières pour la région de la Mauricie;
  • ID Gatineau pour la région de l’Outaouais.

Par l’entremise de 34 mesures, le PAGE vise l’atteinte, d’ici 2022, de deux cibles ambitieuses et mobilisatrices :

  • créer 125 000 nouvelles entreprises, soit 2 000 de plus en moyenne par année;
  • compter 3 500 entreprises à forte croissance, soit une cinquantaine de plus en moyenne par année.

Les élus en compagnie de la Direction de l’École des entrepreneurs du Québec.

 

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous appuyons l’implantation de cet organisme dans notre région, permettant ainsi de bonifier l’aide offerte aux entrepreneurs du Bas‑Saint‑Laurent », renchérit Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas‑Saint‑Laurent. « Notre gouvernement mise grandement sur de telles initiatives pour canaliser de façon structurée et collective l’offre de formation faite aux entrepreneurs, et ce, afin de la rendre facilement accessible en fonction de leurs besoins précis. »

« Cette initiative, qui s’inscrit dans le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat, permet de concrétiser la volonté de notre gouvernement d’agir de façon concertée avec le milieu entrepreneurial pour relever les défis qui occupent le Québec en matière d’entrepreneuriat », déclare Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie. « Grâce à la mise en place de l’École des entrepreneurs du Québec dans la région de la Mauricie, nous pourrons en effet créer plus d’entreprises performantes, qui seront bien ancrées dans notre communauté et qui formeront les fleurons de demain. »

« L’entrepreneuriat joue un rôle direct dans la création de richesse et d’emplois de qualité au Québec, notamment dans la région de l’Outaouais. C’est en attirant et en formant davantage de nouveaux entrepreneurs, ainsi qu’en les outillant pour qu’ils atteignent leurs objectifs et développent pleinement leurs compétences entrepreneuriales, que nous contribuerons à stimuler encore plus l’économie régionale », de conclure Stéphanie Vallée, députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre