Accueil » Dossiers » Actualité » Groupe ABS investit 1M$ pour l’ouverture d’un bureau à Sherbrooke

Groupe ABS investit 1M$ pour l’ouverture d’un bureau à Sherbrooke

Déjà fort d’une quinzaine d’employés grâce à l’acquisition en octobre 2016 de la firme sherbrookoise S-Air et d’un carnet de commandes comprenant plusieurs mandats avec les donneurs d’ouvrages publics et privés tels que les commissions scolaires, les villes et municipalités ainsi que les entrepreneurs, les promoteurs et les gestionnaires immobiliers de la grande région estrienne, c’est avec enthousiasme que Groupe ABS ouvre un premier bureau dans la région de l’Estrie, avec un investissement de 1M$.

Un bureau à Sherbrooke

Dans le but de poursuivre sa croissance, Groupe ABS aura dorénavant pignon sur rue sur le territoire de la Ville de Sherbrooke où il dispensera l’ensemble de ses services en contrôle des matériaux, études géotechniques et environnementales, métallurgie et science du bâtiment. Sa nouvelle place d’affaires a été inaugurée le 14 septembre dernier.

« En devenant propriétaire d’un immeuble aménagé pour nos besoins, nous souhaitons ainsi participer et bénéficier de la croissance économique de l’Estrie et projetons doubler rapidement notre nombre d’employés dans la région. »  de préciser le président de Groupe ABS, M. Daniel Mercier.

Ce bureau régional sera dirigé par M. Sébastien Roberge qui s’est fait connaître dans la région comme dirigeant de l’entreprise S-Air et dont l’expertise dans le domaine de l’amiante, de la qualité de l’air et de l’hygiène industrielle est connue à travers le Québec. On prévoit passer de 15 à 30 employés en 2018.

À propos de Groupe ABS

Groupe ABS est une entreprise qui œuvre dans le domaine du génie civil depuis 1993 et qui compte plus 400 employés et 10 places d’affaires au Québec. Au fil des années, l’entreprise s’est développée en devenant leader dans les domaines du contrôle des matériaux, études géotechniques et environnementales, métallurgie et science du bâtiment.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre