Accueil » Dossiers » Mines » Le projet Côté Gold d’IAMGOLD : une excellente option de croissance future

Le projet Côté Gold d’IAMGOLD : une excellente option de croissance future

IAMGOLD Corporation annonce les résultats positifs de l’évaluation économique préliminaire de son projet Côté Gold , dans le nord de l’Ontario. La Société a aussi reçu l’approbation de son évaluation environnementale provinciale par le ministère ontarien de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique le 25 janvier 2017, suivant la décision favorable émise par le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique concernant l’évaluation environnementale fédérale en avril 2016.

Grâce aux décisions favorables concernant les évaluations environnementales fédérale et provinciale reçues pour le Projet, la Société est en mesure d’entamer les démarches de demande de permis pour appuyer le développement après la réalisation de l’étude de préfaisabilité.

Steve Letwin, président et chef de la direction d’IAMGOLD, a déclaré : « Le projet Côté Gold nous fournit une excellente option de croissance future. Depuis l’acquisition de Côté Gold par IAMGOLD, il y a plusieurs années, nous avons travaillé à réduire les risques liés au projet et nous avons multiplié par neuf la quantité de ressources indiquées, atteignant maintenant huit millions d’onces, et les ressources présumées s’élèvent à un million d’onces grâce à notre programme de forage. Les résultats positifs de l’EEP démontrent que Côté Gold a le potentiel de devenir une mine à faible coût ayant une durée de vie de 21 ans et générant un rendement intéressant. L’étude de préfaisabilité est en cours pour valider le concept de mise en valeur établi dans l’EEP. »

« Côté Gold est l’un des plus grands gisements aurifères non développés du Canada, a ajouté M. Letwin. Ainsi, les décisions favorables obtenues à l’issue des évaluations environnementales fédérale et provinciale du Projet représentent une étape réglementaire importante qui confirme que nous pouvons construire et exploiter une mine durable alignée sur notre vision Zéro Incident. Je tiens à remercier les nombreux individus et organisations de leur participation à ces évaluations environnementales. En tenant compte des incidences environnementales et sociales dans les premières étapes du processus minier, nous avons été en mesure de concevoir une planification minière qui sera avantageuse pour les actionnaires et les collectivités autochtones, ainsi que pour les autres parties prenantes. Nous continuerons d’ailleurs de les consulter à mesure que le projet progresse et de rechercher de nouvelles occasions d’amélioration en tant qu’exploitant minier responsable. »

L’EEP a été réalisé conjointement par IAMGOLD et Amec Foster Wheeler, à partir d’apports d’études techniques effectuées par d’autres consultants. L’EEP représente une étude conceptuelle sur la viabilité potentielle des ressources minérales définies jusqu’à maintenant dans le Projet, pour laquelle l’exactitude des estimations des coûts est de -30 %/+50 %. Le but de l’EEP était d’évaluer les différentes solutions potentielles de développement en fonction des meilleurs terrains à la suite de l’acquisition de participations et de concessions additionnelles, et de réduire les exigences énergétiques du Projet tout en réduisant au minimum les besoins en développement d’infrastructure. L’EEP a aussi établi les travaux supplémentaires nécessaires pour étayer une étude de préfaisabilité, qui devrait être terminée d’ici la fin du deuxième trimestre de 2017.

D’après l’EEP, le Projet serait économiquement viable et, à un prix de l’or de 1 200 $ par once, générerait un taux de rendement interne après impôt estimé à 12,9 %. Le Projet compterait une durée de vie de 21 ans et produirait en moyenne 302 000 onces d’or par an à des coûts décaissés totaux moyens de 564 $/oz et des coûts de maintien tout inclus (CMTI) de 686 $/oz.

Un rapport technique résumant l’EEP sera déposé auprès de SEDAR dans les 45 jours suivant la date du présent communiqué de presse.

Voir toutes les nouvelles industrielles

Aucun commentaire.

Répondre