Accueil » Chroniques » Économie » Le Québec économique affiche une progression impressionnante

Le Québec économique affiche une progression impressionnante

Investissements, subventions, programmes, formations. Le gouvernement du Québec a multiplié les efforts pour augmenter le taux d’emploi et la progression des entreprises d’ici.

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation a pour sa part rappelé que la vision économique du gouvernement repose sur trois piliers : l’entrepreneuriat, le manufacturier innovant et les exportations.

Plusieurs gestes ont été posés pour soutenir ces trois piliers :

  • Une tournée provinciale réunissant les acteurs du milieu manufacturier a été amorcée. Le but est de rencontrer des entrepreneurs de chacune des régions du Québec pour les sensibiliser à l’importance de moderniser leur entreprise. Le premier ministre était présent pour le lancement de cette initiative manufacturière, qui se terminera par un forum à Montréal qui se tiendra le 7 avril prochain.
  • Dévoilement de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020 pour laquelle une somme de 536,8 M$ est dédiée au cours des 4 prochaines années. L’objectif est d’accompagner quelque 4 000 entreprises dans l’atteinte d’une croissance annuelle de 10 % de leurs exportations.
  • Plusieurs projets d’investissements ont été annoncés. Voici quelques exemples :
    • 175 M$ octroyés à Tata Steel Minerals Canada à Schefferville pour un projet de mine de fer à enfournement direct. Ce projet, évalué à 1,5 G$, entraînera la création de 550 emplois.
    • 12 M$ consentis au Groupe Hypertec, une entreprise spécialisée dans le domaine des technologies de l’information, pour la mise sur pied notamment d’un centre de données. Ce projet évalué à 71,4 M$ créera 260 emplois à Montréal.
    • 40 M$ alloués pour développer l’avion écologique de demain. Des investissements totaux de 80 M$
    • 8,6 M$ attribués pour concevoir 4 prototypes de véhicules lourds innovants. Des investissements totaux de 17,2 M$.
    • 2 167 000 $ remis à l’entreprise Marquis Imprimeurs de Louiseville pour l’agrandissement et la modernisation de ses installations. La création de 30 emplois est liée à ce projet, évalué à 6,2 M$.
    • 2,44 M$ consentis à On Entertainment, qui établira un studio d’animation à Montréal. Ce projet de 130 M$ créera 300 emplois.
    • Un rabais est accordé sur la facture d’électricité de nos grandes entreprises manufacturières et de transformation des ressources naturelles. Au total, il est prévu que cette mesure entraînera des investissements pouvant atteindre 2,6 G$ d’ici 2021. Ces investissements contribueront à la compétitivité de nos grandes entreprises ainsi qu’à la création d’emplois de qualité.
    • Création du Fonds Innovexport pour soutenir le démarrage d’entreprises exportatrices innovantes. Ce fonds atteint 30 M$, pour lequel le gouvernement a accordé 15 M$.
    • Mise sur pied du conseil consultatif de l’économie et de l’innovation présidé par Mme Monique F. Leroux et réunissant une trentaine de personnes issues du milieu des affaires et de l’éducation.
    • En collaboration avec le Conseil québécois du commerce de détail, le gouvernement a annoncé qu’il mettra en œuvre une mesure d’accompagnement-conseil particulière pour appuyer les entreprises et les organismes dans leurs démarches d’intégration vers le commerce en ligne. Par cette mesure, le gouvernement entreprend une action sans précédent dans ce secteur clé de l’économie québécoise.

« Ce sont donc plusieurs gestes concrets que nous avons posés pour moderniser notre économie, et ce, en collaboration avec plusieurs partenaires. Une trentaine de personnes bien connues du milieu des affaires ont accepté de siéger bénévolement au conseil consultatif de l’économie et de l’innovation. Pour la tournée sur le manufacturier innovant, Investissement Québec, les Manufacturiers exportateurs du Québec, le Groupement des chefs d’entreprises du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec et Sous-traitance industrielle du Québec se sont mobilisés. La Stratégie québécoise des exportations 2016-2020 a également été bien accueillie par nos partenaires. Nous avons la chance au Québec d’avoir des entreprises créatives qui développent des produits et des procédés qui se démarquent de ceux de la concurrence. Les fruits de cette créativité doivent être exportés pour permettre à nos entreprises de croître. C’est pourquoi notre gouvernement est favorable à la signature d’accords commerciaux. Il est d’ailleurs l’instigateur de l’Accord économique commercial global qui facilitera l’accès au marché européen pour nos entreprises », a souligné la ministre Dominique Anglade.

« Les interventions de notre gouvernement portent leurs fruits sur le plan de la création d’emplois. D’ailleurs, le taux d’emploi de la population âgée de 15 à 64 ans a atteint un sommet historique à 74,2 %. De plus, le taux de chômage, qui se situe à 6,2 %, est à son plus bas niveau mensuel depuis le début de la compilation des données en 1976. C’est la preuve que nous avons accompli les bons gestes au bon moment pour dynamiser le marché du travail québécois. Notre gouvernement poursuivra son action et compte agir encore davantage en faveur d’une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi », a déclaré le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais.

Voir toutes les nouvelles industrielles

Aucun commentaire.

Répondre