Accueil » Dossiers » L’industrie aérospatiale est appelée à bondir
Avion-Large-500x185

L’industrie aérospatiale est appelée à bondir

Bien qu’on ne connaisse pas encore (au moment d’écrire ces lignes) la part exacte que recevra le Québec suite à l’annonce du fédéral d’acheter 65 avions chasseurs F-35 Lightning II de Lockheed Martin pour un contrat de 9 milliards de dollars, les principales industries reliées à l’aérospatiale concentrée dans le Montréal métropolitain se disent très optimistes. Après Seattle et Toulouse, la région figure parmi les plus grands centres aérospatiaux du monde.

Chez Aéro Montréal, qui représente la grappe aérospatiale québécoise, on se réjouit du fait que l’industrie est appelée à rebondir. « Le Québec est doté d’une capacité industrielle importante et de classe mondiale et constitue le centre de l’industrie aéronautique canadienne, explique Suzanne Benoît, directrice générale d’Aéro Montréal. Ainsi, de concert avec le gouvernement canadien, la grappe aérospatiale québécoise et ses partenaires s’activeront afin de maximiser les retombées de ces importants contrats pour l’industrie québécoise ».

Après une année catastrophique en 2009, alors que les livraisons québécoises de produits aérospatiaux avaient baissé de 29 % et que l’emploi reculait, note le Bulletin de l’économie métropolitaine, le vent semble tourner pour de bon dans la direction souhaitée.

« La participation du Canada à ce projet multinational, se concluant par l’achat des avions de chasse F-35, constitue un contrat structurant pour notre industrie sur plus de 25 ans et permettra à nos entreprises de continuer à démontrer leurs capacités et leur compétitivité à l’échelle internationale », souligne Gilles Labbé, président du conseil d’administration d’Aéro Montréal et président et chef de la direction d’Héroux-Devtek.

Investissement de 9 M$

Comme une bonne nouvelle en entraîne une autre, le groupe suisse Liebherr injecte un montant de 9 millions de dollars pour agrandir ses installations à Laval. Cette décision a été prise afin de réaliser l’assemblage et les tests du train d’atterrissage qui équipera les appareils du programme CSeries de Bombardier. Trente-cinq personnes seront embauchées d’ici la fin 2010.

« Laval contribue à l’offre d’accueil industriel du Grand Montréal, comme l’a illustré parfaitement l’arrivée de Liebherr sur notre territoire en 2002. La croissance de Laval provient de plus en plus de l’expansion des entreprises qui sont déjà installées chez nous, comme le démontre à chaque année les résultats des investissements industriels », indique le maire de Laval, Gilles Vaillancourt.

Liebherr-Aerospace développe et produit des systèmes de gestion d’air, des commandes de vol, des systèmes d’actuation et des trains d’atterrissage. Ces systèmes sont installés sur des avions d’affaires et commerciaux, des hélicoptères et des appareils militaires.

« L’agrandissement de Liebherr-Aerospace Canada s’inscrit dans la continuité de notre engagement auprès de Bombardier Aéronautique, entamé en 1994 avec le programme Global Express et qui depuis lors s’est renforcé régulièrement à l’occasion de chaque nouveau programme. Le renforcement continu de nos relations avec Bombardier est le résultat de la recherche permanente de performance, d’efficacité, de productivité et de proximité de nos équipes, au premier rang desquelles celle de Liebherr-Aerospace Canada. Nous sommes convaincus que cet investissement à Liebherr-Aerospace Canada contribuera de façon décisive au succès du programme CSeries et nous sommes fiers de franchir une étape supplémentaire dans notre appui à Bombardier Aéronautique », explique le président de Liebherr-Aerospace & Transportation SAS, Francis Niss.

Comme cette entreprise représente un véritable moteur économique pour la région, Jacques Saint-Laurent, président directeur général de Montréal International estime que l’agrandissement de Liebherr ne fait que renforcer la réputation du Grand Montréal comme centre de haut savoir de calibre international dans le secteur de l’aérospatiale.

Le groupe Liebherr est reconnu comme l’un des plus grands fabricants mondiaux d’engins de construction et fournisseur de produits et services de haute technologie. Fondée en 1949, l’entreprise emploie plus de 32 000 personnes dans plus de 100 sociétés aux quatre coins du globe.

Avec 98 % de l’activité aérospatiale québécoise concentrée dans le Montréal métropolitain, la région procure de l’emploi à près de 40 000 personnes et génère un chiffre d’affaires de 12,4 milliards de dollars. Cela équivaut à 60 % de la production canadienne totale.

L’industrie compte sur quatre maîtres d’œuvre et une quinzaine d’équipementiers intégrateurs s’appuyant sur un réseau de plus de 200 entreprises spécialisées. D’importants centres d’excellence et de prestigieux instituts techniques, écoles, collèges et universités en aérospatiale lui confèrent ainsi une capacité d’innovation exceptionnelle qui fait du secteur industriel d’ici un véritable modèle d’excellence de renommée internationale.

Aucun commentaire.

Répondre