Accueil » Chroniques » Les prestations du vivant (ou l’assurance pour la vie)

Les prestations du vivant (ou l’assurance pour la vie)

Traditionnellement, le but de l’assurance personnelle consistait à nous protéger en cas de décès ou en cas d’invalidité.

Avec les avancées de la médecine moderne, il est devenu de plus en plus fréquent de survivre à des maladies sérieuses qui autrefois étaient mortelles.

L’idée de verser un montant d’assurance du vivant d’une personne est venu d’un éminent chirurgien cardiaque, qui durant les années 60, réalisa en observant ses patients, que ceux-ci ne guérissait pas aussi rapidement qu’ils le devraient. Suite à une série d’observations, il constata que les problèmes financiers de ses malades ralentissaient considérablement leur rétablissement.

L’assurance maladies graves faisait ainsi son entrée sur le marché.

Bien que cette protection ait été inventée il y a presque cinq décennies, ce n’est que depuis quelques années que la demande pour ce genre de protection se soit concrétisée de façon importante.

Plusieurs statistiques nous démontrent clairement les raisons de ce changement :

  1. Au cours de sa vie, 1 canadien sur 3 sera atteint d’un cancer1
  2. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3, âgés de 40 ans et plus, seront atteints d’une maladie coronarienne2
  3. Près de 3 personnes par jour apprennent qu’elles ont la sclérose en plaque au Canada3

Et l’une des principales raisons provient en partie du vieillissement de la population et de la réalité très présente de contracter un maladie sérieuse au cours de notre existence. Combiné aux progrès de la médecine et à des soins de plus en plus spécialisés, les chances de survie ont augmenté dramatiquement.

Les gens sont souvent pris au dépourvu par l’impact d’une maladie grave sur leur situation financière; alors qu’ils devraient pouvoir se concentrer sur leur guérison, ils se retrouvent parfois à s’occuper de la famille et doivent faire face à des coûts qui ne sont pas toujours assumés par l’État : nouveaux médicaments, déplacements vers des centres de traitement spécialisé ou réaménagement de la résidence à la suite d’une condition qui change leur vie.

Le but de l’assurance maladies graves consiste à verser un montant unique si l’on reçoit un diagnostic d’une maladie couverte par le contrat et que l’on survit à cette maladie. Cette protection supplémentaire dans votre plan financier permet à la personne atteinte de se concentrer sur le plus important : sa guérison.

Assurance maladies graves ou soins longue durée?

La protection soins longue durée sert à couvrir le coût des soins durant de longues périodes. Les prestations sont versées lorsqu’une personne a besoin de l’aide de quelqu’un d’autre parce qu’elle est incapable d’effectuer ses activités de la vie quotidienne.

Quelques caractéristiques

Les montants versés dans les deux situations ne sont pas imposables.
Il est aussi possible d’obtenir le remboursement des primes payées après une période de temps prédéterminée si l’on choisit cette option.
Dans certaines situations, il est possible de transformer une assurance maladies graves en soins longue durée.

Votre convention entre actionnaires

Financièrement, ce sont les petites et moyennes entreprises qui sont généralement les plus vulnérables à la perte d’un associé pour cause de maladie; l’absence d’une personne-clé pour des périodes de plusieurs mois peut s’avérer catastrophique pour une petite entreprise.
Les conventions entre actionnaires qui datent de plusieurs années ne tiennent souvent pas compte de cette nouvelle réalité et de l’opportunité de protéger l’entreprise contre ce risque bien réel.
La révision annuelle de votre convention entre actionnaires devrait adresser ce risque potentiel afin d’en minimiser les impacts.

Conclusion

Ca n’arrive qu’aux autres! Voilà la réflexion que bien des gens se font face aux situations dont nous venons de discuter. Pourtant les gens ou les entreprises qui aujourd’hui se retrouvent dans des situations financières difficiles dû à une maladie soudaine se pensaient aussi à l’abri.

Note 1 : société canadienne du cancer
Note 2 : fondation des maladies du cœur du Canada
Note 3 : société canadienne de la sclérose en plaque

Michel Roy, Pl. fin.
Conseiller en sécurité financière
inscrit auprès de Groupe Action Financière Québec
Représentant de courtier en épargne collective
inscrit auprès d’Investia services financiers inc.
418-624-0850 www.gaf.qc.ca

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.