Accueil » Dossiers » Des investissements en croissance dans les immobilisations de la région métropolitaine

Des investissements en croissance dans les immobilisations de la région métropolitaine

Bien que le territoire de l’île de Montréal enregistre plutôt un déclin dans ses activités en machinerie et matériel de transport depuis 2001, les investissements en immobilisations ont augmenté de façon significative dans la région métropolitaine, incluant Laval, la Rive-Nord et la Rive-Sud depuis 2004.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, le secteur de la fabrication de machines a vu ses investissements passer de 45M$, en 2004, à plus de 92M$ l’an dernier. Quant au secteur de la fabrication de matériel de transport, les montants ont plus que doublé au cours de la même période, allant de 110M$ à 260M$.

«Plusieurs établissements de ces secteurs ont quitté l’île de Montréal pour s’installer en régions périphériques, surtout en raison des terrains moins coûteux», explique le chef de division, affaires économiques et institutionnelles, Ville de Montréal, M. Guy DeRepentigny.

Les grands gagnants de cette lutte sont Laval et ses banlieues. Ce qui fut le cas pour Bombardier qui a déménagé ses activités entourant le Regional Jet, entraînant du même souffle le transfert de plusieurs emplois vers Mirabel.

Matériel de transport

À Montréal, le secteur du matériel de transport joue un rôle fondamental dans l’économie locale. Bombardier, CAE, CMC et MDA sur l’île de Montréal, Pratt & Whitney Canada à Longueuil et Bell Helicopter à Mirabel, voilà autant de noms qui assurent des emplois à des milliers de travailleurs, en dépit des dernières compressions annoncées publiquement.

«Malgré le repli observé entre 2001 et 2006, l’industrie de la fabrication de matériel de transport se porte plutôt bien à Montréal, tout particulièrement grâce à l’aérospatiale. En fait, ce secteur est l’un des secteurs de spécialisation à Montréal, tout comme le vêtement, le matériel de communication et les produits pharmaceutiques», ajoute M. DeRepentigny.

Ce secteur d’activités enregistrait 109 entreprises dans l’agglomération de Montréal, en 2007, tandis que le nombre d’emplois atteignait presque les 17 000.

Pour ce qui est du secteur de la fabrication de machines, on relevait 9 155 emplois sur l’île de Montréal en 2006 et à 258 le nombre d’établissements en 2007.

Malgré l’avalanche de mauvaises nouvelles depuis plusieurs mois, M. DeRepentigny demeure confiant que les activités en recherche et développement en cours chez Pratt & Whitney Canada pour mettre au point des moteurs plus performants permettront de développer encore davantage cette industrie.

«Le ralentissement de l’activité économique que l’on observe à l’échelle internationale aura sans doute un impact sur le secteur, à l’instar de biens d’autres qui subissent ou subiront les effets négatifs de la récession».

Bien que plusieurs entreprises aient déménagé ou cessé leurs activités, M. DeRepentigny tient à conclure sur une note optimiste en indiquant que les projets de centre d’entretien de l’AMT et celui de l’American Motive Power, tous deux situés dans le Sud-Ouest de Montréal, s’annoncent prometteurs.

Aucun commentaire.

Répondre