Accueil » Chroniques » CELI, REER et RÉÉE

CELI, REER et RÉÉE

Il n’y a pas si longtemps, j’écrivais une chronique sur les problèmes de l’épargne au Québec et au Canada. Il y était mentionné, entre autres, que notre taux d’épargne au cours des dernières années se situait en territoire négatif, i.e. que nous dépensions plus que notre paye comme société. Cette tendance à l’endettement semble avoir fini par attirer l’attention de nos gouvernements, qui ont pris la décision de lancer un programme d’incitation à l’épargne en 2008.

À compter du 1er janvier 2009, le compte d’épargne libre d’impôts (CELI) se retrouve en effet sur les tablettes de nos magasins financiers et profite d’un battage publicitaire important.

Mais malgré toute cette publicité et les avantages qui s’y rapportent, le CELI ne peut toutefois aspirer à se qualifier comme le St-Gräal de la finance; il s’agit d’un outil supplémentaire qui, en plus d’encourager l’épargne en général, peut être utilisé pour minimiser l’exposition fiscale dans certaines situations.

C’est quoi, le CELI?

Le CELI est un compte de placement dont les revenus ne seront jamais imposés (à moins que le gouvernement ne change d’idée dans le futur); chaque année à compter de 2009, vous pouvez déposer 5 000$ dans votre compte CELI (montant indexé à chaque année) et retirer des montants de votre compte sans perdre vos droits de contributions i.e. qu’après 10 ans, par exemple, vous pourriez retirer disons 25 000$ de votre compte pour faire un achat et ensuite remettre le 25 000$ dans votre compte à l’abri de l’impôt.

Quelques caractéristiques

  • Tout d’abord, les revenus de votre compte CELI s’accumulent à l’abri de l’impôt et peuvent aussi être encaissés sans impôts.
  • Au décès, votre compte CELI peut être transféré à votre conjoint(e).
  • Il est possible de céder votre compte CELI en garantie (contrairement à un compte REER).
  • Votre compte CELI ne fait pas partie du patrimoine familial (sauf société d’acquêts).

Principaux avantages

Avant de cotiser à un CELI, il est préférable d’effectuer une analyse de votre situation financière et fiscale; les dépôts dans votre compte d’épargne libre d’impôts ne donnent pas droit à une déduction de votre revenu, comme c’est le cas pour une contribution REER. Par exemple si votre taux d’imposition marginal est de 40%, une contribution de 1 000$ à votre REER ne vous coûtera que 600$, alors que vous aurez besoin de 1 000$ de vos revenus pour effectuer la même contribution à votre CELI.

Si vous avez des enfants de moins de 18 ans, une contribution de 1 000$ à un régime enregistré d’épargne-études vous rapportera immédiatement plus de 20% en subventions qui seront déposées à votre compte (subventions fédérales et provinciales).

Autres avantages à considérer

Étant donné que les revenus d’un CELI ne sont pas considérés comme un revenu imposable lors d’un retrait, il existe plusieurs situations où le CELI pourra être avantageux. En voici quelques-unes:

  • Augmentation du montant du supplément de revenu garanti
  • Limiter la réduction de la pension de sécurité de la vieillesse
  • Limiter les effets sur la prestation fiscale canadienne pour enfants
  • Annuler les réductions sur les prestations d’assurance-emploi
  • Conserver le crédit pour la TPS

Bien entendu, ces avantages n’apparaîtront pas du jour au lendemain. La limite de 5 000$ d’épargne annuelle fait en sorte qu’il faudra plusieurs années d’accumulation avant que des résultats importants ne se fassent sentir.

La mise en place d’un compte CELI devra donc se faire dans une perspective à moyen ou long terme et tenir compte de plusieurs autres facteurs inhérents à votre situation financière.

En termes de priorités, à moins de situation particulière, le régime d’épargne-retraite ainsi que le régime enregistré d’épargne-études demeurent toujours des outils à privilégier pour bâtir votre sécurité financière sur du solide. Votre compte d’épargne libre d’impôts ne viendra que bonifier votre plan financier.

Vous pouvez joindre M. Michel Roy du Groupe Action Financière au
(418) 624-0850 ou par courriel au mroy@gaf.qc.ca

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.