Accueil » Dossiers » Caoutchouc/Plastique » De la stabilité dans la MRC d’Acton

De la stabilité dans la MRC d’Acton

Alors que d’autres champs d’activités ont connu des jours difficiles, l’avenir s’annonce florissant pour le secteur du caoutchouc et des plastiques dans la MRC d’Acton. Et le succès d’Airboss Produits d’ingénierie y compte pour beaucoup.

Ce succès s’inscrit fort bien dans la philosophie déployée par le CLD de la région d’Acton, avec comme devise «le Carrefour de l’entreprise innovante en milieu rural». L’année 2007 fut d’ailleurs celle de la stabilité, après les turbulences des dernières années.

Le secteur du caoutchouc et des plastiques occupe une place de choix dans la relance de cette région. «Environ 15% des emplois manufacturiers proviennent du caoutchouc et des plastiques. L’entreprise Airboss, à elle seule, compte plus de 350 employés», souligne R. Mathieu Vigneault, directeur général du CLD de la région d’Acton.

L’usine couvre une superficie totale de plus de 260 000 pieds carrés – l’équivalent de dix terrains de football -, ce qui permet de fabriquer plusieurs produits simultanément au même endroit.

Ce secteur industriel en constante évolution, s’adapte aux réalités d’aujourd’hui. Dans la région d’Acton comme ailleurs, il est essentiel de voir plus grand afin que ces entreprises puissent faire leur nid. M. Vigneault cite en exemple D-Gel, un fabricant d’équipements sportifs pour le ballon-balai, le hockey balle et le curling situé à Acton Vale. «Cette entreprise, à la fine pointe de la technologie, a su innover avec un produit unique et intéressant», observe-t-il.

M. Vigneault assure que le CLD de la région d’Acton a de bons atouts en main afin d’attirer d’autres entreprises, que ce soit en caoutchouc et plastiques ou dans l’ensemble des secteurs d’économie. «Il y a ici une qualité de vie incomparable. Nous n’avons rien à envier aux autres régions», résume-t-il.

Un virage majeur

Airboss Produits d’ingénierie – fondée en 1930 – a entrepris un virage majeur en vendant sa division «chaussures commerciales» en 2004. Elle compte sur deux divisions, soit Produits d’ingénierie et Défense. Cette restructuration, ponctuée par un prolongement de la convention collective jusqu’en 2011, permet d’asseoir l’entreprise sur des bases solides. Bref, ce fut un vent nouveau qui s’est mis à souffler sur Airboss.

L’entreprise a opté pour une orientation de type Lean Manufacturing – principe d’amélioration continue – et 6-Sigma. Airboss a d’ailleurs largement investi depuis quelques années, pour la machinerie, la recherche et le développement.

«Notre efficacité a augmenté de beaucoup. Et il règne chez nous une excellente ambiance de travail. Le personnel en place est encore mieux outillé et, ainsi, prêt à s’impliquer dans la réussite de l’entreprise. Chez nous, la créativité, la fierté et le sentiment d’appartenance sont très importants», mentionne M. Yvan Ambeault, directeur des opérations manufacturières chez Airboss.

Dans le créneau des produits industriels, Airboss demeure un chef de file nord-américain dans l’industrie du mélange, du calandrage et de l’extrusion du caoutchouc sur demande.

«AirBoss Produits d’ingénierie Inc. met au point, mélange et commercialise des produits en caoutchouc haut de gamme en faisant appel à des formules exclusives qui assurent des performances améliorées», peut-on lire sur le site Internet de l’entreprise.

Par ailleurs, la division AirBoss-Defense voit son savoir-faire technologique reconnu mondialement par ses produits de protection hautement spécialisés contre les agents biologiques, chimiques, radiologiques et nucléaires ainsi que l’équipement de protection personnelle. Elle dessert entre autres les forces armées de l’OTAN et ses alliés. Plusieurs services d’incendie et de police font également confiance en cette entreprise d’Acton Vale.

«Airboss a réussi à s’imposer au plan mondial, en proposant des produits hauts de gamme hautement concurrentiels. Notre rigueur fait en sorte que la réputation de l’entreprise est excellente, avec une expertise de fort calibre en technologie de pointe. Et nous sommes très heureux d’être dans la région d’Acton Vale», conclut M. Ambeault.

Aucun commentaire.

Répondre