Accueil » Dossiers » Un leadership qui se maintient au Centre-du-Québec

Un leadership qui se maintient au Centre-du-Québec

La région du Centre-du-Québec assume un leadership depuis déjà quelques années dans le créneau des équipements de transport terrestre, véhicules spéciaux et produits récréatifs.

Située au carrefour des grands axes routiers du Québec, la région dispose d’un atout géographique exceptionnel pour le développement de la filière québécoise des transports.

La région compte bon nombre de fabricants originaux dont les produits finis s’adressent directement aux utilisateurs finaux et de nombreux fournisseurs et équipementiers, lesquels sont directement destinés ou reliés à la chaîne d’approvisionnement de l’industrie du matériel de transport.

Au cours des dernières années, plusieurs entreprises de sous-traitance ont été créées ou ont pris de l’expansion en raison, notamment, de la proximité de grands donneurs d’ordres et de la disponibilité d’un bassin de main-d’œuvre qualifiée, tel qu’expliqué sur le site Internet du ministère du Développement économique, Innovation et Exportation du gouvernement du Québec.

Avantages régionaux

Fait important à noter: la présence dans la région de l’Association des manufacturiers d’équipements de transport et de véhicules spéciaux (AMETVS), dont les bureaux sont situés plus précisément à Drummondville et de Centres de formation offrant des programmes spécialisés dans le domaine des transports à la Commission scolaire des Bois-Francs, aux Cégeps de Victoriaville et de Drummondville.

Mentionnons également la proximité de Centres de recherche et de veille technologique: le Centre de veille des équipements de transport (CVET), l’Institut de recherche sur les PME (INRPME) et la Chaire Bombardier de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Selon le ministère, ce créneau est de plus avantagé par le fait qu’il est directement lié à d’autres secteurs importants et émergents au Québec et tout particulièrement, au Centre-du-Québec.

Par exemple, notons les industries des métaux légers, des matériaux composites et des textiles techniques. Bref, comme le mentionnent Gilles Gravel, PDG et Karolyne Fullum, agente de communication à l’AMETVS, «l’ensemble de ces facteurs combinés contribuent à l’essor économique de cette industrie dans la région».

L’AMETVS en bref – Principaux objectifs

  • Mettre en place des programmes d’amélioration et ce, tant au niveau des compétences que de la production à valeur ajoutée, comme le démontre la mise en place de la certification PVA.
  • Assurer une excellente visibilité à l’industrie au sein de l’économie québécoise en entretenant d’étroites relations avec les divers paliers gouvernementaux, en plus d’assurer la promotion de l’industrie au sein des divers médias.
  • Mettre à la disposition des entreprises une quinzaine de ressources qui travaillent quotidiennement pour elles afin d’offrir une multitude de services et de programmes variés répondant à leurs besoins actuels et futurs.

Trois secteurs d’excellence

Il faut comprendre que ce créneau d’excellence se divise en trois segments: les véhicules commerciaux qui englobent les autobus et les camions, les véhicules spéciaux comprenant les voitures de pompiers et les voitures de services publics et les produits récréatifs, que l’on pense aux VTT, aux motoneiges et aux motomarines, entre autres.

Outre son positionnement géographique qui l’avantage sur les autres régions du Québec, le Centre-du-Québec bénéficie de nombreux autres atouts pour le classer leader de l’industrie. La concentration de fournisseurs et d’équipementiers, plus précisément 67 entreprises qui emploient plus de 5 000 personnes, est un facteur éloquent.

Récemment, la création et l’expansion de plusieurs entreprises de sous-traitance dues à la proximité de Bombardier Produits récréatifs sont des exemples frappants de cette création d’emplois des dernières années.

Bombardier Produits récréatifs annonçait également une entente de partenariat avec le géant américain John Deere pour la fabrication de VTT utilitaires, ce qui lui assurera ses prochaines années et aussi celles des entreprises avoisinantes de ce même secteur d’activité.

Perspectives d’emploi

Contrairement à la majorité des domaines d’emploi dans le secteur manufacturier au Centre-du-Québec, celui de la fabrication de matériel de transport est l’un des seuls qui connaîtra une demande croissante d’ici 2008.

En effet, comme on peut le constater dans le Tableau 1 intitulé «Répartition et perspectives de l’emploi dans le secteur manufacturier au Centre-du-Québec», une hausse de 2,2% est prévue de 2006 à 2008 pour l’emploi dans la fabrication de matériel de transport. Il s’agit d’une hausse assez importante qui suit la tendance de celle également prévue pour l’ensemble de la province.

À l’image des exportations en 2005 au pays, le secteur du matériel de transport a décliné au cours des dernières années en termes d’emplois dans la région. Cependant, selon les perspectives sectorielles du ministère des ressources humaines et du Développement des compétences du gouvernement du Canada, «les annonces d’investissements ont été nombreuses et pour des sommes importantes. Ce créneau d’excellence, propre à la région du Centre-du-Québec, devrait donc rebondir d’ici 2008».

L’avenir sur la voie du transport intelligent

La percée de la région dans le domaine des systèmes de transport intelligent mettant à profit une technologie de pointe, ainsi que plusieurs initiatives régionales en cours pour le développement du créneau d’excellence, assureront l’expansion et la conservation du leadership en ce domaine pour les années à venir au Centre-du-Québec.

Répartition et perspectives de l’emploi dans le secteur manufacturier Région du Centre-du-Québec

Moyenne 2003-2005 2006-2008
Nombre (‘000) Part de l’emploi Taux de croissanceannuel moyen
régional régional au Québec régional au Québec
Ensemble du manufacturier 33,0 29,9 % 17,0 % 0,4 % 0,9 %
Manufacturier lié à la consommation 13,3 12,1 % 6,7 % -0,1 % 0,4 %
Aliments, boissons et tabac 4,4 4,0 % 2,2 % 2,1 % 1,9 %
Usines de textiles et de produits textiles 1,0 0,9 % 0,6 % -6,3 % -2,2 %
Vêtements et produits en cuir 1,8 1,6 % 1,2 % -3,2 % -2,7 %
Impression et activités connexes 1,6 1,5 % 1,0 % -0,9 % 0,9 %
Meubles et produits connexes 3,1 2,8 % 1,0 % -2,3 % -0,2 %
Activités diverses de fabrication 1,5 1,4 % 0,7 % 1,5 % 2,0 %
Manufacturier lié aux ressources 9,4 8,5 % 4,0 % -0,6 % -0,3 %
Fabrication de produits en bois 4,0 3,6 % 1,6 % -1,8 % -1,1 %
Fabrication du papier 3,2 2,9 % 1,0 % 0,8 % -1,2 %
1ère transformation des métaux 1,7 1,5 % 0,9 % 1,8 % 0,9 %
Manufacturier lié aux investis-sements 10,3 9,3 % 6,3 % 2,1 % 2,1 %
Produits chimiques 0,8 0,7 % 0,9 % 3,5 % 0,6 %
Caoutchouc et plastiques 1,5 1,3 % 1,0 % 1,0 % 1,6 %
Fabrication de produits métalliques 2,5 2,2 % 1,1 % 2,5 % 2,2 %
Fabrication de machines 2,3 2,1 % 0,8 % 2,0 % 2,6 %
Produits informatiques et électroniques 0,5 0,5 % 0,7 % 1,6 % 3,1 %
Matériel, appareils et composants électriques 1,0 0,9 % 0,3 % 1,4 % 1,1 %
Fabrication de matériel de transport 1,7 1,5 % 1,4 % 2,2 % 3,0 %

Aucun commentaire.

Répondre