Accueil » Chroniques » Protégez vos arrières

Protégez vos arrières

Vous est-il déjà arrivé suite à une entrevue de vente, d’être tellement déçu et même frustré de la décision et du comportement de votre acheteur, d’avoir carrément la tentation de lui dire des bêtises ?

Nul ne peut plaire à tout le monde et cela vous arrivera éventuellement. Parfois parce que vous l’aurez provoqué et d’autres fois parce que le client sera incommodé par votre présentation ou tout simplement non disposé à vous recevoir.

Il se peut également qu’au moment où vous le contactiez, votre offre de services ne représentait pas une priorité pour le client et chacun a sa façon de vous le laisser savoir.

Néanmoins, quand on dit que seulement 5 % des gens ne sont pas accueillants pour les autres, il y aura lieu de vous interroger sur votre propre présentation lorsque ce pourcentage augmentera et que vous traverserez une période où vous aurez l’impression que plusieurs personnes ne sont pas bien disposées envers vous.

En tenant compte que les gens sont aujourd’hui sujets à faire 8 carrières dans leur vie et que votre employeur de demain est peut-être un de vos concurrents d’aujourd’hui, vous avez avantage à être poli avec les clients que vous rencontrez, peu importe l’issue de vos négociations.

D’une façon ou d’une autre, vous n’avez rien à gagner à entrer en conflit avec quelqu’un puisque cela vous rendra malheureux, votre attitude avec votre entourage en sera perturbée et votre qualité de vie en souffrira.

Un des plus précieux conseils que mon père m’a donné est celui-ci : « souris à tout le monde en montant car tu vas tous les rencontrer en redescendant ».

Je rencontrais récemment des représentants d’une organisation internationale de grande envergure pour une proposition d’affaires et je fus vraiment déçu de la tournure des événements. J’avoue franchement que j’avais un « feeling » qui ne me plaisait pas du tout suite à la deuxième rencontre que j’avais sollicitée en désespoir de cause.

Or, j’apprenais une semaine plus tard que cette compagnie avait fait l’acquisition d’un de ses concurrents et qu’au moment où je rencontrais les chargés de projet, ils devaient être en pleine négociation, ce que j’ignorais complètement.

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir ces jours derniers, exactement un mois plus tard, un appel de ce même client qui avait décidé de m’embaucher. Il est bon que ces choses-là se produisent à l’occasion puisque cela nous ramène à une certaine réalité.

N’oubliez pas que la personne qui a refusé votre offre aujourd’hui aura à renouveler ses achats dans l’avenir et qu’elle recommandera sûrement son fournisseur à des gens de son entourage, ce qui pourrait représenter des sommes énormes au fil des années.

D’une façon ou d’une autre, vous seriez excessivement mal à l’aise de rencontrer quelqu’un avec qui vous auriez eu un différend et on a qu’à regarder autour de nous dans le quotidien pour en avoir des exemples.

J’ai été personnellement embauché pour présenter mes séminaires de vente à d’anciens concurrents qui ont eu recours à mes services et j’en ai retiré une grande satisfaction.

Cela me rappelle d’ailleurs une leçon que m’avait donnée l’un de mes anciens instructeurs de hockey qui nous disait : « qu’après la partie, on devait oublier nos chicanes avec nos adversaires puisque la vie était plus longue qu’une partie ou même une saison de hockey ».

Vous pouvez joindre M. Roger St-Hilaire des Cours de vente Roger St-Hilaire
au (418) 626-7498

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.