Accueil » Dossiers » La meilleure performance depuis quatre ans

La meilleure performance depuis quatre ans

Au pays, les entreprises canadiennes ont établi la meilleure performance en termes de productivité depuis les quatre dernières années en enregistrant des gains de 0,8 % au troisième trimestre de 2005.

À lui seul, le secteur de la fabrication a fait un bond important pour atteindre les 1,5 % selon Statistique Canada.

Dans l’ensemble de l’économie, la productivité a réalisé un gain de 1,5 %, tandis que les manufacturiers, à eux seuls, ont rejoint la barre des 4,1 %.

Selon la Banque Nationale, les efforts importants des manufacturiers pour mieux contrôler leurs coûts de production portent fruit jusqu’à maintenant. Cependant, la forte poussée du dollar canadien sur les marchés de change les obligera à continuer dans la même direction.

Dollar, salaires et avantages sociaux en hausse

Au cours du troisième trimestre de 2005, la devise canadienne a gagné 3,5 % en appréciation face au dollar américain. Résultat : des gains de productivité qui s’effacent en grande partie chez les exportateurs. Mais il y a pire. Au cours de la même période, les salaires et avantages sociaux ont grimpé de 0,7 % minimisant ainsi l’effet concurrentiel des entreprises canadiennes.

Les coûts de main-d’œuvre ont augmenté de façon très inégale selon l’industrie. C’est dans le secteur de la fabrication que les coûts ont progressé de 0,3 % seulement.

Selon un économiste du Groupe financier RBC, les entreprises devront investir encore davantage pour renforcer leur productivité. À l’heure actuelle, les manufacturiers sont à la limite de leurs capacités en termes de rationalisation à cause du dollar canadien trop élevé.

Les secteurs de la première transformation des métaux, du caoutchouc et des produits informatiques et électroniques opèrent au-dessus de leurs capacités avec des pourcentages qui dépassent les 90 %. En tête de liste, figure l’extraction minière avec 98,5 %. Quant au secteur de l’énergie – gaz et pétrole -, la proportion est ramenée à 80,2 % du fait que les investissements, pour accroître la productivité, ont été significatifs.

Pour ce qui est des salaires, Statistique Canada indique que la hausse moyenne fut de 3,9 % au pays en novembre 2005. Au Québec, les gains réalisés étaient à la hausse de 2,6 %.

Aucun commentaire.

Répondre