Accueil » Dossiers » Invention d’un travailleur d’usine : Des pinces de retenue contre les maux de dos !

Invention d’un travailleur d’usine : Des pinces de retenue contre les maux de dos !

Une modification faite sur une machine, pensée et réalisée par un de ses opérateurs aura eu son moment de gloire mais surtout apportera une amélioration importante pour la sécurité au travail.

Grâce à cette petite invention toute simple mais combien ingénieuse, l’entreprise fut finaliste dans la catégorie PME pour les prix régionaux Innovation de la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) pour l’année 2005.

Il faut ajouter que cette modification aura coûté 45 $ en tout et pour tout… Preuve que quelquefois il ne suffit que de l’imagination et de la débrouillardise pour améliorer sa sécurité au travail.

Ce travailleur ingénieux se nomme Gilles Paquin. Opérateur sur une colleuse de panneaux particules à l’usine Columbia Forest de Saint-Casimir de Portneuf, une usine de fabrication de panneaux de contre-plaqué, il a conçu un bras qui retient les panneaux lors de leur passage dans la colleuse.

Dans la fabrication d’un panneau de contre-plaqué, la colleuse représente une étape essentielle, car un panneau est composé d’un panneau central fait en particules de bois, et de deux feuilles de bois, collées sur chaque face. La colleuse intervient pour assembler ces éléments.

Ainsi, l’opérateur doit tenir le panneau et prendre une feuille sur une pile disposée à proximité, de façon à l’insérer dans la machine avec le panneau. « Avant, il fallait tenir le panneau d’une main et de l’autre prendre une feuille pour coller les pièces ensemble. On répète cette opération sur l’autre face du panneau pour qu’il y ait une feuille de chaque côté », explique M. Paquin.

Cette manœuvre, exécutée à répétitions durant un quart de travail, pouvait aisément entraîner des blessures musculo-squelettiques ou même provoquer le risque d’être heurté par un panneau, car les dimensions quand même importantes représentent ici des panneaux de 4 X 8 pieds.

Gilles Paquin a donc installé deux ancrages en « U », stabilisés à chaque extrémité supérieure d’une barre horizontale, et celle-ci a été fixée sur la colleuse. Cette barre peut être remontée et les ancrages retiennent le panneau, le temps de prendre une feuille. L’opérateur peut donc prendre ses deux mains pour prendre une feuille et conserver une position qui risque moins d’entraîner des blessures.

Aucun commentaire.

Répondre