Le projet de Mine Arnaud – Beaucoup d’enthousiasme mais certaines craintes aussi!

Depuis 2010, le projet de Mine Arnaud, à Sept-Îles, fait couler beaucoup d’encre. Tantôt décrié, tantôt attendu avec fébrilité, le projet a depuis traversé les étapes environnementales en 2013 (BAPE) et a amorcé depuis peu les travaux d’arpentage afin d’établir le futur tracé de la voie ferrée et de la route de halage, qui relie le site d’extraction aux installations de concentration. Des sondages géotechniques sont également au calendrier dans les prochaines semaines afin de connaître davantage la composition des sols sous l’emplacement prévu pour le parc à résidus.

Avec la fusion d’Osisko et de Mines Virginia … Vers la création d’un géant minier québécois

L’industrie de l’exploration minière est composée d’entrepreneurs bien spéciaux. Même quand ils ont trouvé le bon filon et le gisement exploitable, ils en veulent plus. Les gens à la tête des découvertes qui ont permis l’entrée en production des deux plus importantes mines d’or du Québec ont réuni leurs forces au début de 2015. Ils veulent ainsi créer le premier géant québécois de l’industrie minière.

Abitibi-Témiscamingue terreau de recherche privilégié

Comme tout autre secteur d’activités, la recherche constitue un élément essentiel au développement du domaine minier. Ingénierie, chimie, géologie et environnement font partie des domaines de recherche privilégiés dans la région, recherche pour laquelle l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) joue un rôle de premier plan.

Ressources Radisson, une junior bien décidée à ne pas le rester

Le processus minier implique bon nombre d’entreprises de toutes tailles. Au stade de l’exploration, les compagnies dites junior sont le véritable fer de lance de l’industrie. Mais, faute de ressources financières adéquates, elles doivent souvent passer le flambeau aux grandes corporations quand vient le temps de la mise en valeur et de l’exploitation. Toutefois, Ressources Radisson pourrait bien changer le tableau.

Un nouveau banc d’essai au CTRI Rouyn

Déjà spécialisé depuis douze ans dans le développement de technologies visant à valoriser les résidus industriels, le CTRI (Centre de Traitement des Résidus Industriels) de Rouyn est à mettre en place une mini-usine minière qui permettra aux industries intéressées de réaliser différents tests, afin d’améliorer leur procédé et de diminuer leur empreinte écologique.

Osisko, un modèle d’engagement social à Malartic

Fondée en 1998 par Robert Wares, Sean Roosen et John Burzinsky, la société minière Osisko fait partie intégrante de la vie malarticoise. Non seulement contribue-t-elle au développement économique local et régional, Osisko se veut également un partenaire social majeur qui participe activement à la vie communautaire de la ville.

ASDR met l’ingénierie au service des mines

Lorsqu’elles atteignent le stade de la mise en valeur et de l’exploitation, les sociétés minières ne disposent pas nécessairement des ressources humaines compétentes pour concevoir et développer les équipements requis par les opérations quotidiennes. C’est là que des entreprises comme ADR, de Malartic, entrent en scène.

Sous-sol minier, mieux communiquer… en toute sécurité!

Assurer une bonne communication, un bon échange d’information alors qu’on est à plusieurs centaines de pieds sous la surface n’est pas une tâche évidente. Certaines situations peuvent occasionnellement s’avérer critiques et demander une intervention spontanée. Les travailleurs miniers ont donc avantage à disposer des meilleurs systèmes de communication possibles.

La télémétrie : une technologie indispensable

L’industrie minière se dirige tout droit vers la télémétrie. C’est la technologie de l’avenir. Pourquoi? Parce qu’elle permet d’analyser en profondeur une foule de paramètres des véhicules miniers en tenant compte des conditions de la route accidentée et de l’environnement de travail dans lesquels l’employé a travaillé pour transporter sa marchandise.

Des projets miniers bien menés, l’importance de consulter en amont

Malgré le climat d’affaires morose et l’incertitude qui règne dans le secteur minier, de nouveaux projets arriveront sous peu au stade plus avancé de l’aménagement du site. Trois promoteurs miniers ont présenté leur démarche de consultation publique à l’occasion du congrès de l’Association de l’exploration minière (AEMQ), le 14 novembre dernier à Québec.