Pénurie de main d’œuvre – Un espoir se présente enfin pour les dirigeants d’entreprises

Une entreprise de Chaudière-Appalaches prend les devants pour contrer la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement au Québec et au Canada, et met sur pied un site de mise en relation entre employeurs canadiens et travailleurs étrangers.

230 000 jeunes ont quitté le Québec entre 1981 et 2017

Les enjeux de pénurie de main-d’œuvre ont fréquemment fait la manchette au Québec ces derniers temps. Une nouvelle étude de l’Institut économique de Montréal, diffusée le 26 juillet 2018, lève le voile sur la « disparition » des jeunes au Québec.

Le nombre de travailleurs baisse dans les MRC éloignées

En 2016, le nombre et le taux de travailleurs de 25 à 64 ans ont progressé dans l’ensemble du Québec et le revenu d’emploi médian a connu sa plus forte hausse en cinq ans. À l’échelle des municipalités régionales de comté (MRC), on note une croissance marquée du nombre de travailleurs dans celles de la couronne de Montréal.

Pénurie de main-d’œuvre – L’Abitibi-Témiscamingue veut se créer une image identitaire pour recruter

La pénurie de main-d’œuvre touche non seulement les milieux urbains, mais tout particulièrement les régions. Les entreprises manquent cruellement de travailleurs et certaines PME doivent diminuer leurs opérations et même fermer dans certains cas. Ce qui nuit au développement économique. En Abitibi-Témiscamingue, un comité stratégique a été mis sur pied au début de l’année pour trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre.

Automatisation et robotisation pour répondre à la rareté de la main-d’œuvre au Québec ?

Un million de travailleurs auront pris leur retraite entre 2015 et 2024 au Québec. En 2030, il y aura 140 000 travailleurs de moins et 630 000 retraités de plus. L'accélération de notre inévitable défi démographique se vivra en parallèle à la montée de l'automatisation, de la robotisation et des nouveaux modèles d'affaires. Ces changements pourraient s'avérer un véritable choc pour notre société. On pourrait assister à l'élimination, à la réduction et à la réaffectation partielle ou totale de 1,4 M de postes au Québec d'ici 2030. L'Institut du Québec (IdQ) dévoile un rapport réalisé par le géo-économiste et prospectiviste Éric Noël qui se penche sur ces questions déterminantes pour l'avenir du Québec.

Intégration des immigrants qualifiés – Les défis restent encore nombreux!

En octobre dernier, la BDC présentait une étude intitulée Préparez votre entreprise pour l’avenir : tirez parti des tendances technologiques et démographiques. On y révèle notamment six tendances, qui vont complètement redéfinir le monde des affaires canadien et le marché de l’emploi.

Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination – Un engagement historique en faveur de l’établissement en région des personnes immigrantes

À l'issue du forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination, qui a mobilisé près de 200 personnes provenant de divers horizons, le Gouvernement du Québec a annoncé cinq axes d'intervention et plusieurs actions concrètes qui seront déployées dans chacun d'entre eux. Certaines de ces actions seront déployées dès aujourd'hui et au cours des prochains mois avec un investissement de 15 millions de dollars.

Les PME manufacturières québécoises sont plus nombreuses à embaucher et à augmenter leurs ventes

La 8e édition de l’étude Baromètre industriel québécois de STIQ révèle en effet que 39 % des entreprises ont connu une hausse importante (plus de 5 %) de leur nombre d’employés en 2016. Il s’agit de la proportion la plus élevée depuis les débuts de l’enquête, en 2009.

Pénurie de main-d’œuvre? Les têtes grises à la rescousse !

Ils sont encore jeunes de cœur, bourrés d’expérience et de savoir-faire, et surtout, disposés à partager ce savoir ! Je parle ici de ceux qu’on appelle maintenant affectueusement les « têtes grises », ces retraités et préretraités qui souhaitent demeurer actifs.

Les travailleurs de la foresterie entreprennent une semaine de lobby dans le dossier du bois d’œuvre à Ottawa

Des membres d'Unifor de partout au pays dont du Québec vont rencontrer des députés cette semaine pour discuter de la manière dont le gouvernement fédéral pourrait contribuer à la sauvegarde des emplois pendant les négociations avec les États-Unis sur le bois d'œuvre résineux.