Des déchets qui valent leur pesant d’or

On n’arrête pas le progrès, tout le monde le sait et même lorsqu’on regarde du côté des poubelles. À la MRC L’Assomption, qui comprend, entre autres, la ville de Repentigny, on a compris que les déchets des uns pourraient faire le bonheur de certains industriels en devenant même leur matière première. C’est ce qu’on appelle la synergie des sous-produits ou encore la valorisation des déchets industriels.

«Droits d’émission» de gaz à effet de serre

Le marché climatique (MCeX), inauguré au Québec le 30 mai dernier, constitue une réelle occasion d’affaires pour les entreprises les moins polluantes du Québec. En effet, la Bourse de Montréal Inc., en collaboration avec le Chicago Climate Exchange, ont mis en place la Bourse du carbone qui permet de transiger en ligne des droits d’émission de gaz à effet de serre (CO2).

La sac de plastique… le jeter ou le recycler ?

Symbole même du gaspillage des ressources non renouvelables, le sac de plastique est aujourd’hui sur la sellette. Son utilisation et sa distribution pour les emplettes sont en effet remises en question sur toutes les tribunes tant par les gouvernements que…

Construction de bâtiments LEED

Le Québec peut bien se vanter d’être le champion de la lutte contre les changements climatiques, cela ne l’empêche pas de traîner de la patte quand il s’agit des constructions vertes. En effet, les bâtiments certifiés d’après les normes sévères du Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) sont très peu nombreuses au Québec.

Penser et agir autrement: Quelques idées pour économiser de l’énergie…

Dans l’industrie du bois, il est bien connu que le procédé de séchage du bois augmente grandement les coûts de fabrication. Il en est de même pour le séchage du vernis et de la peinture appliqués sur les produits fabriqués en bois.

Une innovation pour lutter contre la pollution des huiles et lubrifiants

L’entreprise en émergence Réduction Co2 Inc. d’Alma pourrait connaître d’importants développements au cours des prochains mois. Son lancement officiel, début avril à Montréal, devrait la mettre sur la voie, dans une société de concurrence et de désir quasi obligatoire d’être écologique et de le démontrer concrètement.