L’hydrogène, une alternative prometteuse pour le Québec

Des acteurs du secteur de l’hydrogène ont regroupé leurs efforts pour faire la promotion de ce carburant comme outil dans la transition énergétique au Québec. D’après une étude dévoilée le 15 janvier dernier, en marge de la 77e édition du…

Damabois crée la première ligne de fabrication de palettes moulées en résidus de bois au Canada

Pour poursuivre sa croissance, Damabois bénéficiera d’une contribution remboursable de 950 000 dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Grâce à cette aide financière, l’entreprise pourra mettre en production la première ligne de fabrication de palettes moulées en résidus de bois au Canada, et ce, grâce à l’implantation d’une technologie européenne. L’aide du fédéral permettra plus spécifiquement à Damabois d’acquérir la ligne de thermoformage nécessaire à son projet innovant.

L’Université de Sherbrooke inaugure son parc solaire

En inaugurant le plus grand parc solaire dédié à la recherche appliquée au Canada, l’Université de Sherbrooke lance des collaborations étroites avec des industriels de pointe et des réseaux de distribution électriques qui permettront la création de technologies et d’expertises exportables partout dans le monde. Les panneaux solaires instrumentés généreront une foule de données concernant la température, le courant et la tension électrique ainsi que leur rendement énergétique.

Des retombées annuelle évaluées à 1,6 milliard $ à l’horizon 2030 – La production de gaz naturel renouvelable serait profitable pour le Québec

La transition vers une économie sobre en carbone est une opportunité économique à saisir au nom des changements climatiques. Dans une étude réalisée par Aviseo Conseil pour le compte d’Énergir, dévoilée en janvier dernier, la production de gaz naturel renouvelable (GNR) deviendrait un moteur de développement économique majeur pour le Québec. Il contribuerait annuellement pour 1,6 milliard $ à son PIB, soit 0,37 % du PIB du Québec en 2018, dans le scénario où il permettrait de remplacer près des deux tiers du gaz naturel d’origine fossile à l’horizon 2030.

Gestion des sources d’énergies en entreprise – Autoproduire ou choisir les Trois R?

Pour réduire sa consommation d'énergie – et sa facture – les gestionnaires du domaine industriel ont l'embarras du choix. Ils peuvent remplacer une énergie par une autre, telle que l'électricité par le gaz naturel, installer des équipements qui en produisent de façon écologique, telles que des panneaux solaires et des éoliennes, ou encore axer leurs efforts sur ce qu'on appelle les Trois R : réduire, réutiliser et recycler; des méthodes qui peuvent pour certaines entreprises être plus rentables et efficaces en plus de nécessiter moins d'achats dispendieux. Les questionnements sont donc nombreux mais, heureusement, des spécialistes peuvent vous aider à prendre d'excellentes décisions, en plus de vous informer des aides financières offertes.

Siemens Canada, Énergie NB et Nova Scotia Power annoncent un projet de 92,7 M$ visant à développer le réseau électrique du futur

Siemens, Énergie Nouveau-Brunswick (Énergie NB) et Nova Scotia Power (NSP) ont obtenu un financement fédéral de 35,66 M$ CA pour un projet pilote conjoint visant à analyser les défis et les occasions liés à la transition énergétique du Canada.

D’ici 2030, 2/3 du gaz naturel pourrait être du GNR

Dans le but de connaître la quantité potentielle de production de gaz naturel renouvelable (GNR) au Québec et de déterminer le rôle que cette énergie pourrait jouer dans la transition énergétique, le consortium formé de WSP Canada et Deloitte a réalisé une étude à la demande d’Énergir pour évaluer le potentiel technico-économique de production dès aujourd’hui et à l’horizon 2030. Afin de mener à bien cette étude, un comité de pilotage composé d’acteurs clés de l’industrie a été formé. Ce groupe d’experts est composé de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie HEC Montréal, du Conseil de l’industrie forestière du Québec, d’Énergir, de RECYC-QUÉBEC et de l’Union des producteurs agricoles.

L’Université de Sherbrooke déploie le plus grand parc solaire dédié à la recherche appliquée au Canada

L’Université de Sherbrooke déploie son parc solaire, le plus grand dédié à la recherche appliquée au Canada. D’une puissance totale de près d’un mégawatt – soit approximativement 15 % de la pointe de consommation du Campus principal de l’UdeS – et grâce à son très haut niveau d’instrumentation, il sera un lieu de référence canadienne pour valider les futures technologies de production et de stockage associées aux énergies renouvelables, notamment en climat froid.

Un bio-DME Enerkem propre et renouvelable

L’entreprise montréalaise Enerkem inc., un chef de file mondial en production de biocarburants et de produits chimiques renouvelables faits à partir de matières résiduelles non-recyclables, a fait savoir le 10 septembre dernier qu’elle a réussi à produire un bio-diméthyle éther (bio-DME) propre et renouvelable, dérivé du biométhanol, qui pourrait contribuer efficacement à la lutte contre le changement climatique en remplaçant le carburant diesel utilisé dans le secteur des transports.

1er Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec

Le 11 juin dernier, le Gouvernement du Québec a dévoilé le premier Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec, Conjuguer nos forces pour un avenir énergétique durable. Fruit d’une vaste consultation publique et d’un travail concerté entre…