46 M$ pour réduire les GES de l’usine Ciment Québec

Usine de Ciment Québec à Saint-Basile

Le gouvernement du Québec annonce l’attribution d’une aide financière globale de 46 M$ pour la modernisation d’une section de l’usine de Ciment Québec située à Saint-Basile, dans la région de Portneuf. Le projet soutenu permettra essentiellement de produire du ciment à plus faible empreinte carbone. Le coût total du projet s’élève à 140 M$.

Déjà, l’entreprise, qui a fêté ses 70 ans à l’automne dernier, utilise un procédé unique en Amérique du Nord appelé SynergiaMC, qui requiert 30 % moins d’énergie combustible lors de la fabrication et génère jusqu’à 10 % moins de gaz à effet de serre. Ce procédé remplace également jusqu’à 60 % des combustibles fossiles habituellement utilisés par des combustibles alternatifs.

Ce nouveau projet de Ciment Québec a pour but de mettre en place un nouvel atelier de broyage de ciment à la cimenterie de Saint-Basile. Cet atelier consiste en un nouveau circuit de réception, d’entreposage et de manutention des matières premières (pierre calcaire, clinker, gypse, ajouts cimentaires) et en l’installation de deux nouveaux broyeurs de dernière génération. Cet équipement permettra à l’entreprise de produire des ciments à plus faible empreinte carbone pour une réduction annuelle de près de 66 200 tonnes d’équivalent CO2. La mise en fonction du nouvel équipement est prévue au début de l’année 2024.

« Grâce aux multiples investissements réalisés à la cimenterie de Saint-Basile, notamment pour le développement de notre filière des combustibles alternatifs, nos ciments ont aujourd’hui la plus faible intensité carbone en Amérique du Nord. Le nouvel atelier de broyage de ciment permettra de réduire encore d’un cran notre empreinte environnementale et de nous maintenir parmi les opérations cimentières les plus efficientes de l’industrie. Ce projet est un investissement substantiel pour Ciment Québec et nous sommes par conséquent très heureux de l’appui des gouvernements du Québec et du Canada, » selon M. Luc Papillon, président-directeur général de Ciment Québec.

Une nouvelle importante pour la région

Forte d’une équipe de plus de 700 spécialistes, Ciment Québec est une entreprise à propriété québécoise qui distribue et commercialise des ciments Portland et « à maçonnerie » au Québec, en Ontario, dans les Maritimes et aux États-Unis. L’entreprise est aussi active au Québec dans la production, la livraison et la commercialisation de béton préparé et d’agrégats.

« Ciment Québec est un acteur économique et un employeur majeur dans Portneuf. Je suis fier que notre gouvernement soutienne l’entreprise dans l’implantation de ce grand projet industriel qui réduira de manière significative les émissions de gaz à effet de serre. Cet appui aura des retombées bénéfiques pour tous, » conclut M. Vincent Caron, député de Portneuf.

Action gouvernementale

L’annonce de l’aide financière a été faite en présence du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, du député de Portneuf, M. Vincent Caron, du maire de Saint-Basile, M. Guillaume Vézina, ainsi que du président-directeur général de Ciment Québec, M. Luc Papillon.

« Le projet de Ciment Québec est en parfaite cohésion avec la volonté de notre gouvernement, présentée notamment dans le Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec, de favoriser la modernisation des installations industrielles afin de réduire les émissions de GES. Par l’ampleur du projet présenté, l’importance des émissions de CO2 qui seront ainsi évitées et le montant de l’aide financière accordée, cette annonce est une autre démonstration tangible de notre engagement gouvernemental ferme à soutenir activement la transition énergétique vers un Québec plus sobre en carbone, » estime M. Julien.

40 M$ sont accordés dans le cadre du volet « Implantation de grands projets industriels » du programme ÉcoPerformance, une mesure du plan de mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030 visant à appuyer l’efficacité et la conversion énergétiques ainsi que l’optimisation des procédés en entreprise.

De cette somme, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles alloue une aide financière de 22,5 M$, par l’entremise du Fonds d’électrification et de changements climatiques, alors qu’Environnement et Changement climatique Canada investit 17,5 M$, à même le Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone. Le ministère des Finances du Québec pourrait injecter, pour sa part, une somme de l’ordre de 6 M$ dans cette initiative.

Cr image : Usine de Saint-Basile de Ciment Québec. Image de Ciment Québec.

Découvrez plus d’information sur le procédé SynergiaMC .

Source Source(2)


D’autres articles de la catégorie Technologie pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :