Le Plan d’immigration du Québec 2022

Le Plan d'immigration du Québec de 2022

Le gouvernement du Québec espère l’admission de 49 500 à 52 500 personnes immigrantes en 2022, en plus d’ajouter le rééquilibrage de 18 000 personnes immigrantes qui n’ont pas pu être admises en 2020. C’est l’objectif du Plan de l’immigration du Québec pour la prochaine année, qui a été déposé par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration suppléant et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet.

Avec ce plan, le gouvernement du Québec maintient le cap sur les cibles d’immigration afin que les personnes immigrantes puissent contribuer à la relance économique de toutes les régions du Québec.

« Notre gouvernement est résolument engagé à ce que l’immigration contribue à une relance forte de l’économie québécoise, à la vitalité de la langue française et de nos régions. Ce plan d’immigration responsable, qui comprend un rattrapage nécessaire afin de pallier les effets de la pandémie sur les admissions, s’accompagne de toutes les mesures que nous avons mises en place en francisation et en intégration des personnes immigrantes. Pour que l’immigration contribue à relever les défis actuels de pénurie de main-d’œuvre, il est impératif que les résidences permanentes soient délivrées plus rapidement par le gouvernement fédéral. », déclarait M. Boulet.

Reprise du retard de 2020

La crise sanitaire de la COVID-19 a généré des conséquences importantes sur la quasi-totalité des secteurs d’activité et l’immigration n’y a pas échappé. Avec la fermeture des frontières et les restrictions de voyages internationaux qui sont survenues dès mars 2020, le gouvernement du Québec a demandé formellement au gouvernement fédéral d’accorder la priorité au traitement des demandes de résidence permanente des personnes qui sont déjà sur le territoire québécois. Or, le contexte de la relance économique rend plus nécessaires que jamais l’accélération de la délivrance de la résidence permanente de même que le respect du plan d’immigration du Québec par le gouvernement fédéral.

« Le rattrapage dès l’année prochaine de l’ensemble des demandes d’immigration qui n’avaient pas été complétées dans les deux dernières années était absolument essentiel. Dans le contexte de rareté de main-d’œuvre que l’on connaît, l’ajout de ces 18 000 personnes aux 52 000 qui étaient prévues pour 2022 est une excellente nouvelle. Nous sommes très satisfaits de voir que le gouvernement du Québec a écouté les demandes des entreprises. Nous sommes convaincus que ces immigrants trouveront très rapidement du travail. C’est toute la société qui en sortira gagnante », a déclaré M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Accélération du système

Depuis trois ans, le gouvernement du Québec travaille à la modernisation du système d’immigration afin qu’il réponde aux besoins du marché du travail, et ce, dans le respect de la capacité d’accueil et d’intégration de la nation québécoise. Le Plan d’immigration pour l’année 2022 respecte cet objectif important et s’inscrit dans une série d’actions ciblées qui visent à appuyer une relance forte et durable de toutes les régions du Québec.

Pour le moment, le processus va globalement comme suit : le Québec assure la sélection des personnes immigrantes du volet économique, des personnes réfugiées se trouvant à l’étranger et des demandes traitées pour des considérations humanitaires ou d’intérêt public. Le Québec délivre un certificat de sélection aux candidats sélectionnés. Les personnes immigrantes de la catégorie du regroupement familial ne font pas l’objet d’une sélection, mais le Québec assure le suivi des engagements. Le traitement des demandes d’asile présentées au Canada est de la responsabilité exclusive des autorités fédérales. Le gouvernement fédéral est responsable de l’admission des personnes immigrantes au pays et accorde la résidence permanente aux candidats sélectionnés par le Québec.

Les objectifs en détail 

En plus d’établir le nombre de personnes immigrantes admises, le Plan d’immigration du Québec de 2022 a pour autres objectifs :

  • Atteindre, en fin de période, une proportion de personnes admises dans la catégorie de l’immigration économique de l’ordre de 65 % ;
  • Favoriser la sélection permanente de travailleurs étrangers et de ressortissants étrangers diplômés du Québec répondant aux besoins du marché du travail et résidant temporairement sur le territoire ;
  • Arrimer la sélection aux besoins à court terme du marché du travail, en sélectionnant des requérants principaux travailleurs qualifiés ayant une formation en demande ou une offre d’emploi validée ;
  • Accélérer l’arrivée des personnes immigrantes dans la catégorie de l’immigration économique, pour répondre plus rapidement aux besoins du Québec ;
  • Appuyer les employeurs de toutes les régions du Québec dans leurs démarches de recrutement de travailleurs étrangers temporaires, afin d’en augmenter le nombre, de diminuer les délais avant leur arrivée et de faciliter les démarches pour répondre aux besoins de main-d’œuvre à court terme ;
  • Favoriser la sélection de personnes immigrantes connaissant les valeurs démocratiques et les valeurs québécoises exprimées par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec ;
  • Viser l’admission de personnes immigrantes adultes connaissant le français, en élargissant l’accès aux services gouvernementaux de francisation ;
  • Encourager l’immigration permanente de personnes jeunes, afin de répondre aux enjeux démographiques du Québec ;
  • Poursuivre l’engagement humanitaire du Québec par l’accueil de personnes réfugiées et d’autres personnes ayant besoin d’une protection internationale.

« L’augmentation des seuils d’immigration économique est devenue incontournable pour le Québec. D’ailleurs, près de la moitié des entreprises manufacturières croient qu’il s’agit d’une réelle solution à la pénurie de main-d’œuvre. Le bassin de travailleurs n’est pas suffisant. Les entreprises s’arrachent les travailleurs : on déshabille Pierre pour habiller Paul.  En assurant l’accès à un plus grand bassin de travailleurs, on assure la croissance des activités manufacturières, notamment en région », mentionne Mme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Le plan de 2021 toujours en cours

Le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2021 visait la délivrance de 26 500 à 31 200 certificats de sélection à des candidates et à des candidats appartenant aux catégories relevant des pouvoirs du Québec. À ce nombre, s’ajoutaient 7 000 personnes supplémentaires représentant le report d’une partie des 18 000 admissions non réalisées en 2020.

Selon les plus récentes prévisions, malgré le retard observé dans certaines catégories d’immigration, le nombre total de certificats de sélection délivrés devrait se situer autour de 36 540. Cette prévision s’appuie sur les données de sélection disponibles à la fin d’août 2021.  Les restrictions de voyage s’étant poursuivies en 2021, l’atteinte des cibles prévues dans le précédent plan a été difficile.

Le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2022 est disponible

Source Source(2) Source(3)


D’autres articles de la catégorie Main-d’œuvre pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :