ELYSIS annonce une nouvelle étape vers la production d’aluminium sans carbone

Fabrication métallique industrielle

Le Centre de recherche et de développement industriel à Saguenay de l’entreprise ELYSIS termine les préparatifs en vue de la commercialisation d’un procédé permettant de produire de l’aluminium sans carbone. Le Centre entame sa mise en service et les travaux de recherche et de développement à grande échelle devraient commencer au cours du premier semestre de 2021.

La fin de ces travaux de construction est une autre étape vers la commercialisation à l’échelle industrielle de cette technologie révolutionnaire, développée pour la première fois au Centre technique d’Alcoa près de Pittsburgh aux États-Unis. Composée de 25 membres, la nouvelle équipe opérationnelle du Centre de recherche et de développement industriel à Saguenay complétera sa formation technique au cours des prochains mois, tout en procédant à des essais des équipements et à des activités de mise en service pour le démarrage complet.

« Nous sommes fiers d’avoir franchi cette étape avec la construction du Centre de recherche et de développement industriel, et ce, en dépit des défis vécus en 2020 avec la pandémie mondiale. La mise en service du Centre constituera une étape importante pour ELYSIS dans son cheminement vers la commercialisation à grande échelle de sa technologie. Nous constatons de solides résultats sur la pureté du métal et la durabilité des électrodes à mesure que nous continuons de développer la technologie ELYSIS, et nous sommes extrêmement confiants grâce à l’intérêt témoigné par le marché, » déclare M. Vincent Christ, président-directeur général d’ELYSIS.

L’union fait la force

ELYSIS est une entreprise technologique issue d’un partenariat historique entre deux leaders mondiaux de l’industrie de l’aluminium, Rio Tinto et Alcoa.  Son objectif est de développer à grande échelle une technologie révolutionnaire qui permettra d’éliminer tous les GES directement reliés à la production d’aluminium, tout en produisant de l’oxygène en tant que sous-produit.

ELYSIS travaille en étroite collaboration avec les équipes de conception technologique d’Alcoa et de Rio Tinto. L’équipe du Centre technique d’Alcoa soutient notamment ELYSIS dans la fabrication des matériaux brevetés pour les nouvelles électrodes, les matériaux qui sont utilisés pour produire les nouvelles anodes brevetées, essentielles au procédé sans carbone. L’équipe technologique pilote la recherche scientifique et le développement de modèles de taille commerciale pour la technologie ELYSISTM qui seront utilisés tant pour les nouvelles alumineries que pour les installations existantes.

C’est en 2014 qu’Alcoa, Rio Tinto, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada ont fourni un investissement combiné de 188 millions $ (CAD) afin de créer ELYSIS et de développer cette technologie à échelle commerciale d’ici 2024. Les travaux au nouveau Centre de recherche et de développement ont débuté au printemps 2019.

En 2019, ELYSIS s’est d’ailleurs vu décerner le titre d’avancée révolutionnaire de l’année à l’échelle internationale lors de la cérémonie de remise de prix Global Metals Awards organisée par S&P Global Platts, à Londres.

La technologie ELYSISTM

La technologie ELYSISTM vient répondre à la tendance mondiale vers la fabrication de produits à plus faible empreinte carbone, des téléphones intelligents aux automobiles en passant par les avions et les matériaux de construction.

Le nouveau procédé permettra de réduire les frais de production des alumineries tout en augmentant leur capacité de production. Il pourra être utilisé tant dans les nouvelles alumineries que dans les installations existantes.

Uniquement à l’échelle du Canada, cette technologie a la capacité de réduire les émissions de GES de 7 millions de tonnes, soit l’équivalent de retirer 1,8 million de voitures de nos routes.

ELYSIS assurera également la vente des matières servant à la fabrication des anodes et cathodes de nouvelle génération, dont la durée de vie sera plus de 30 fois supérieure à celle des composants classiques.

« Nous nous réjouissons de voir la technologie ELYSIS se développer en vue d’une utilisation commerciale ici au Québec, où Rio Tinto produit déjà de l’aluminium à faible teneur en carbone grâce à l’hydroélectricité propre. ELYSIS représente la prochaine étape qui permettra à l’industrie de produire de l’aluminium sans carbone et de réduire l’empreinte carbone des articles que nous utilisons tous les jours, que ce soit des voitures, des téléphones intelligents ou des emballages de produits alimentaires et de boissons. »

Alf Barrios, chef de la direction, Rio Tinto Aluminium

Source


Les articles de la catégorie Métallurgie pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: