Le Groupe Canmec décroche le contrat du remplacement des vannes de la centrale Isle-Maligne de Rio Tinto

centrale hydroélectrique

Rio Tinto, le groupe minier dont les actifs se concentrent en Australie et au Canada, va investir 160 M$ afin de remplacer 20 vannes et les installations nécessaires à l’ouverture de conduit de la centrale Isle-Maligne à Alma.  Le contrat de conception, de fabrication et d’installation a été octroyé à l’entreprise Canmec, de Chicoutimi, qui se spécialise dans les services en composantes de structures et de machineries lourdes à travers le Canada. Il va s’en dire que ce projet local d’une durée de 5 ans, pouvant amener des retombées autour de 115 M$, selon Rio Tinto, en plus de permettre de fournir de l’emploi à 50 travailleurs, est une excellente nouvelle pour l’entreprise de la région.

Annoncé lors d’une conférence virtuelle, le président de Canmec, M. Rémi Roy, s’est dit heureux du prolongement de la collaboration des 2 entreprises qui dure depuis 32 ans. Le début des travaux est prévu pour avril 2021.

Entrée en service en 1926, la centrale Isle-Maligne est maintenant une des 6 installations hydroélectriques qui alimentent la production primaire d’aluminium à faible empreinte carbone de Rio Tinto.  Depuis 2010, la compagnie bénéficie d’investissements annuels d’environ 70 M$ pour le maintien des barrages. Tel que l’explique M. Stéphane Larouche, directeur des opérations de la division Énergie Électrique chez Rio Tinto, bien que la gestion de la centrale demande un calendrier d’entretien serré, une mise à niveau s’impose maintenant pour atteindre les standards de l’ingénierie actuels, en plus d’assurer la sécurité des employés et l’avenir des installations.

Canmec projette le remplacement des valves verticales pour des valves papillon, qui permettent un mouvement de balancier freinant le débit des eaux.  Ce système, nettement plus sécuritaire, est grandement utilisé dans les centrales aux États-Unis; ce qui pourrait permettre de penser à une éventuelle expansion de marché pour Canmec.

Il s’agit d’un deuxième contrat d’envergure pour Canmec qui, le mois dernier, avait  obtenu le plus gros mandat de son histoire d’une valeur de 90 M$ sur 3 ans pour le remplacement de vannes verticales du barrage Little Long en Ontario.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: