L’application web Poka pour les manufacturiers annonce avoir recueilli 6,4 millions de dollars en nouveaux investissements

Poka, une plateforme de travailleurs connectés conçue spécialement pour les manufacturiers, a annoncé avoir recueilli 6,4 millions de dollars en nouveaux investissements dirigés par SE Ventures, la branche de capital-risque de Schneider Electric.

Fondé en 2014, Poka aide plusieurs des grands manufacturiers mondiaux – dont Bosch, Danone, Mars, The Kraft Heinz Company, Johnson & Johnson et Stanley Black and Decker – à atteindre l’excellence opérationnelle grâce à la transformation numérique. Parmi les investisseurs ayant déjà participé au financement figurent Robert Bosch Venture Capital, le Groupe Leclerc et la CDPQ. Poka a maintenant levé près de 25 millions de dollars. 

Le secteur manufacturier connaît une quatrième révolution industrielle qui représente des opportunités et des défis considérables. L’automatisation accrue de la production et le vieillissement de la main-d’œuvre convergent pour créer un déficit de compétences et exacerber la nécessité de mieux soutenir les travailleurs de première ligne dans la nouvelle ère des usines intelligentes.  

En réponse, les sociétés industrielles investissent massivement dans le développement de la main-d’œuvre, dans le cadre de leurs priorités stratégiques. Selon le troisième rapport annuel de Deloitte « Industrie 4.0 », la formation est la première priorité d’investissement des manufacturiers en 2020. Cela représente un changement de mentalité important, puisque seulement 12 % des entreprises avaient fait de la formation une priorité il y a deux ans. Selon Polaris, l’espace mondial des travailleurs connectés devrait croître à un taux de croissance annuel moyen de 19,9 %.

Poka répond aux besoins des manufacturiers pendant la crise

La pandémie de coronavirus n’a fait qu’accroître l’importance de la connexion numérique des travailleurs de première ligne compte tenu des mesures d’éloignement physique et de travail à domicile. Poka aide en proposant des alternatives à l’observation sur le lieu de travail, aux réunions en personne et aux formulaires et documents papier. Poka garantit également au personnel de production, quel que soit son poste ou son site, un accès à distance et en temps réel à des experts en cas de problème.

« Perturber le Statut Quo »

Le PDG de Poka, Alex Leclerc, affirme que : « Poka a été conçu spécifiquement pour répondre aux défis et aux besoins des grands manufacturiers mondiaux – dont beaucoup sont des clients de Schneider Electric. Notre partenariat nous donne une portée mondiale sur nos marchés cibles et apporte de la valeur à nos clients communs en leur offrant un chemin plus complet vers la transformation numérique » .

« Schneider Electric se consacre à la construction d’un écosystème de partenaires et de solutions de premier ordre pour soutenir la transformation numérique industrielle », a déclaré Mike Jamieson, président du segment des biens de consommation emballés chez Schneider Electric.  « Poka aborde l’autonomisation de la main-d’œuvre comme un élément essentiel du passage au numérique ».

Poka donne aux travailleurs d’usine la possibilité d’apprendre en permanence, de résoudre des problèmes et de partager des connaissances en temps réel directement sur le lieu de production – favorisant ainsi une main-d’œuvre connectée, engagée et autonome qui est à l’origine d’améliorations en matière de sécurité, de qualité et de productivité.

Source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :