PRIMA Québec annonce l’octroi de plus d’un million de dollars à quatre projets collaboratifs recherche-industrie dans les matériaux avancés

Optimisation des propriétés mécaniques, électriques et de blindage électromagnétique de composites thermoplastique/graphène

Le Pr Éric David de l’École de technologie supérieure, en collaboration avec Group NanoXplore Inc., procéderont à la réalisation d’un projet de développement de composites polymériques contenant du graphène, et autres nanoparticules à des fins de comparaison dans différentes applications (écrans semi-conducteurs pour les câbles de puissance, revêtements de blindage électromagnétique ou encore des matériaux à contrôle de champ résistifs pour des applications en électrotechnique).[1] Ce projet regroupant à la fois la fabrication et la caractérisation de ces composites bénéficie d’une subvention de 46 000 $. Voici le projet ici.

Procédés de nanofabrication avancés pour le prototypage de dispositifs de photonique intégrée en nitrure de silicium

Le Pr Mohamed Chaker de l’Institut national de la recherche scientifique conjointement avec l’Université du Québec à Montréal collaboreront avec AEPONYX au développement de procédés de nanofabrication avancés pour le prototypage de dispositifs de photonique intégrée en nitrure de silicium, à savoir la lithographie à l’échelle nanométrique et le transfert de motifs par gravure plasma. Grâce à aide financière d’une valeur de 240 000 $, AEPONYX, par ces procédés compatibles avec les standards de l’industrie de la microélectronique, pourra améliorer les performances optiques de sa plateforme de micro-commutateurs optiques. Voici le projet ici.

Étude expérimentale et numérique de nanofluides innovants : de la caractérisation à leurs performances dans un prototype d’échangeur thermique

Le Pr Sébastien Poncet de l’Université de Sherbrooke travaillera de concert avec Sigma Energy Storage à l’optimisation d’un échangeur de chaleur à tubes concentriques et à nanofluide afin d’assurer un meilleur transfert d’énergie thermique lors des phases de stockage et de restitution d’énergie. Cette unité de stockage de 500 kW pourrait permettre de restituer de l’énergie durant environ 20 heures et s’avérer parfaitement adaptée pour les zones éloignées ou les zones de conflits. Ce projet collaboratif bénéficie d’un appui financier s’élevant à 88 319 $. Voir le projet ici.

Opto-électronique infrarouge – moyen intégré sur silicium

Le Pr Oussama Moutanabbir de l’École Polytechnique Montréal collaborera avec Two-Photon Research Canada Inc. et Applied Materials Inc. au développement de sources de lumière intégrées directement sur le silicium[2]. L’intégration de sources de lumière sur silicium permet de connecter optiquement les puces électroniques, assurant ainsi une transmission de l’information plus rapidement et à faible coût énergétique. Bénéficiant d’une subvention de 762 000 $, ce projet pourrait donner lieu à d’autres applications dans les domaines de l’imagerie infrarouge et des cellules photovoltaïques. Voir le projet ici.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :