Accueil » Dossiers » Actualité » Protéger le secteur de l’acier contre le dumping

Protéger le secteur de l’acier contre le dumping

Le gouvernement du Canada continue à protéger l’industrie nationale de l’acier et à défendre les travailleurs canadiens en prenant des mesures additionnelles pour prévenir le détournement vers le Canada de produits en acier en provenance de l’étranger.

Conscient du préjudice que les détournements vers le Canada pourraient causer aux producteurs et aux travailleurs canadiens de l’industrie de l’acier, le 14 août 2018 le ministre des Finances, Bill Morneau, a lancé des consultations publiques sur la prise éventuelle de mesures de sauvegarde relatives à l’importation des produits en acier suivants :

  • Tôles d’acier
  • Barres d’armature pour béton
  • Produits tubulaires pour le secteur de l’énergie
  • Tôles minces laminées à chaud
  • Acier prépeint
  • Fil en acier inoxydable
  • Fil machine

« Le gouvernement se portera toujours à la défense des travailleurs et des entreprises du Canada, ce qui signifie prendre des mesures pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales lorsque les circonstances le justifient », explique Bill Morneau. « Il n’y a aucun doute que le commerce international renforce l’économie canadienne, mais ce commerce doit être équitable et ouvert et mener à une croissance qui fonctionne pour tous. »

Les mesures de sauvegarde sont des mesures commerciales imposées en vertu des règles du commerce international dans des circonstances exceptionnelles en réaction à une augmentation subite des importations qui pourrait nuire aux producteurs et aux travailleurs canadiens. Le gouvernement continuera de collaborer avec les intervenants afin de déterminer si d’autres produits pourraient être visés par des mesures de sauvegarde, et il est résolu à appliquer des sauvegardes additionnelles lorsque les circonstances le justifient, conformément aux obligations du Canada en matière de commerce international.

« Les travailleurs des industries canadiennes de l’acier et de l’aluminium soutiennent de bons emplois pour la classe moyenne d’un bout à l’autre du pays. Ces travailleurs et ces industries ont le plein appui de notre gouvernement », de dire Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères. « Nous avons pris des mesures pour mettre fin aux transbordements frauduleux et prévenir plus étroitement le dumping dans le marché canadien de produits importés vendus à des prix déloyaux. Nous sommes résolus à agir pour protéger et appuyer nos travailleurs et nos producteurs. » Les produits visés par les mesures de sauvegarde provisoires ont diverses utilisations, dont les plus répandues incluent :

  • Tôles d’acier : machinerie lourde, fabrication dans le domaine du transport et la construction.
  • Barres à béton armé (« barres d’armature ») : utilisées pour renforcer le béton et l’empêcher de se fissurer.
  • Produits tubulaires pour le secteur de l’énergie : exploration, extraction et transmission pétrolières et gazières.
  • Tôles minces laminées à chaud : produits de construction, automobiles et agricoles, et fabrication de tuyaux.
  • Acier prépeint : construction, emballage industriel et fabrication d’appareils ménagers.
  • Fil en acier inoxydable : fabrication d’épinglettes, de clous, de ressorts, de filtres et de convoyeurs à courroie.
  • Fil machine : fabrication de fils, de ressorts, de grillages, d’attaches et de clous, et composants automobiles et industriels.

« Le commerce est essentiel au succès économique de notre pays, tout comme le fait de s’assurer que les industries et les travailleurs canadiens ont le soutien dont ils ont besoin pour réussir », ajoute Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international. « L’annonce d’aujourd’hui est la preuve que nous répondrons de manière mesurée et responsable lorsque notre industrie de l’acier est menacée. »

Les commentaires au sujet des mesures de sauvegarde éventuelles peuvent être envoyés au ministère des Finances du Canada, et ce, jusqu’au 29 août 2018. « Nous continuerons de défendre les industries de l’acier et de l’aluminium ainsi que les milliers de Canadiens et de Canadiennes qui travaillent dans ce secteur. Notre gouvernement est déterminé à faire le nécessaire pour que ce secteur demeure compétitif tout en soutenant activement l’innovation en vue de créer et de conserver des emplois pour la classe moyenne », poursuit Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Le ministre Morneau a fait cette annonce à Hamilton, en Ontario, avant une rencontre avec les leaders du milieu des affaires de la région. Cette table ronde, organisée par ArcelorMittal Dofasco, s’inscrit dans une série de rencontres du ministre des Finances tenues d’un bout à l’autre du pays. Ces rencontres aideront à orienter les interventions du gouvernement en réponse aux défis immédiats tout en soutenant les efforts continus déployés pour assurer la croissance de l’économie à long terme.

En 2017, l’industrie canadienne de l’acier employait plus de 23 000 Canadiennes et Canadiens, et sa contribution au produit intérieur brut national s’élevait à 4,2 milliards de dollars.

Conscient que les entreprises sont inquiètes au sujet de l’avenir à la lumière de la renégociation en cours de l’Accord de libre-échange nord-américain, des décisions récemment rendues par les États-Unis concernant les tarifs douaniers, et de l’éventuelle incidence de la réforme fiscale aux États-Unis, le ministre Morneau rencontre des leaders du milieu des affaires partout au pays afin de discuter de la façon dont le gouvernement et le secteur des entreprises peuvent mieux collaborer, s’adapter aux nouvelles circonstances au besoin, et bâtir un Canada plus compétitif.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre