Accueil » Dossiers » Formation » De grands talents aux Olympiades des métiers spécialisés

De grands talents aux Olympiades des métiers spécialisés

Les 3 et 4 mai 2018 se déroulaient à la Place Bonaventure de Montréal les 15e Olympiades québécoises des métiers et des technologies. Des centaines d’élèves de centres de formation professionnelle de partout au Québec, qui avaient préalablement remporté des concours régionaux, étaient conviés à Montréal pour participer aux Olympiades qui sont organisée aux deux ans par Compétences Québec. Pour cet organisme gouvernemental dont la mission est de valoriser et de promouvoir les métiers spécialisés, les Olympiades sont une vitrine idéale pour faire connaître 38 métiers différents auprès de milliers de visiteurs.

Environ une heure avant l’ouverture des Olympiades et le début des 38 concours tous répartis sur deux jours de compétitions, MCI a eu l’occasion de rencontrer le directeur général de Compétences Québec, Jean-Rock Gaudreault et son prédécesseur, Robert Houle, qui a organisé les premières Olympiades en 1992 et qui en est aujourd’hui le directeur des compétitions. « C’est après avoir été invité à aller voir le Mondial des métiers en 1991 à Amsterdam, un événement qui rassemble les gagnants des concours à travers le monde, des Jeux olympiques des métiers, si je peux me permettre, que l’idée nous est venue », de dire Robert Houle.

Le premier concours québécois s’est tenu à Expo Cité à Québec et regroupait 16 métiers. Le Québec avait été divisé en 12 régions pour ces premières olympiades. Alors que le Mondial se déroule sur quatre jours de compétitions, les Olympiades québécoises durent deux jours. L’Ontario avait précédé le Québec en tenant son premier concours provincial un an auparavant. « L’Ontario a donc réalisé des approches auprès de la Colombie-Britannique et de l’Alberta pour lancer un premier championnat canadien des métiers auquel le Québec a participé. »

Le Québec a rapidement voulu faire sa marque sur l’échiquier mondial a présentant sa candidature pour être l’hôte du Mondial de 1999 qui s’est tenu au Stade olympique de Montréal. « Il a fallu 21 jours de montage pour tout préparer alors que l’événement occupait tout l’aire de jeu et l’anneau du stade. Il s’agit du deuxième plus important événement sur le plan technique de l’histoire du Stade, après de Jeux olympiques de 1976 », explique Jean-Rock Gaudreault.

Pour ce dernier, les Olympiades sont à ce point valorisant que plusieurs anciens participants et lauréats offrent leurs services à chaque année pour agir comme juge, chef de plateau et même commanditaire de l’événement. « Les Olympiades lèvent le voile à tous les deux ans sur un modèle de réussite, celui de l’enseignement des métiers spécialisés au Québec. C’est une vitrine extraordinaire sur différents métiers, dont plusieurs sont très en demande en ce moment, qui sont enseignés dans des centres de formation professionnelles d’un bout à l’autre du Québec. Les gagnants des Olympiades participeront aux championnats canadiens. Les gagnants de cette étape iront au Mondial », rajoute Jean-Rock Gaudreault.

La liste des métiers et formations techniques au programme est impressionnante : aménagement paysager, assistance soins infirmiers, briquetage, carrosserie, charpenterie-menuiserie, coiffure, comptabilité, cuisine, dessin de bâtiment, ébénisterie, électricité, électromécanique, esthétique, infographie, mécanique automobile, mécanique de véhicules légers, mécanique de véhicules lourds, mécanique industrielle, pâtisserie, peinture automobile, peinture en bâtiment, plâtrage, plomberie, pose de revêtement de toiture, réfrigération, secrétariat, service à la restauration, soudage, soutien informatique, technique d’usinage, technologie de la mode, vente-conseil, conception de sites web, conception et dessin assistés par ordinateur, électronique industrielle, information gestion de réseau, mécatronique et techniques de génie mécanique.

En plus de cette démonstration de talents qu’il est possible de voir partout sur le plancher de plus de 100 000 pieds carrés de la Place Bonaventure, les visiteurs de tous les âges pouvaient s’initier aux différents métiers tout en s’amusant grâce à des plateaux d’activités interactives. Les prochaines Olympiades auront lieu en 2020 et l’année suivante, en 2021, les championnats canadiens (Skills Canada) se tiendront au Québec pour une quatrième fois. Il y a présentement une rareté de compétences dans plusieurs métiers spécialisés alors il est important de tenir des événements comme ces Olympiades des métiers spécialisés.

Par Guy Hébert

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre