Accueil » Chroniques » Automatisation » Automatiser n’est plus une option

Automatiser n’est plus une option

On le constate de plus en plus dans les divers salons industriels que je parcours tout au long de l’année, ceux des Promotions André Pageau mais aussi les autres expositions, comme PackEx où nous étions d’ailleurs exposants en fin novembre : l’automatisation et la robotisation prennent chaque année plus d’importance. À l’ère de la fabrication additive, de l’usine 4.0, de la production responsable sur le plan écologique, l’automatisation et la robotisation ne sont plus de simples options : elles sont nécessaires pour toute entreprise qui cherche à demeurer concurrentielle.

Bien entendu, dans les salons, on voit souvent des technologies haut de gamme et souvent hors prix pour les PME manufacturières. Mais on y voit aussi de véritables perles d’ingéniosité, à des coûts qui, sans être négligeables, sont rapidement compensés par les gains en productivité.

C’est le cas, notamment, de plusieurs technologies qui étaient exposées au PackEx, dans le domaine de l’emballage. L’automatisation de processus d’emballage de produits n’est pas qu’une question de rapidité et de constance, c’est aussi une question de gros sous. Le suremballage coûte chaque année des fortunes aux entreprises manufacturières qui négligent cet aspect. En plus d’exiger une quantité additionnelle de produits d’emballage, il entraine des coûts de transport faramineux, dus au volume et au poids inutile.

L’automatisation permet aussi d’améliorer la rapidité de toute la chaîne de manutention des marchandises et des produits, en permettant notamment de réunir sur une même chaine des produits différents, qui nécessitent des procédés de fabrication et d’emballage différents.

Lisez l’article complet dans l’édition de décembre du Magazine MCI

Voir toutes les nouvelles industrielles

Aucun commentaire.

Répondre