Accueil » Dossiers » Actualité » Réseau Trans-tech : Un CA renouvelé pour faire face aux défis de 21e siècle

Réseau Trans-tech : Un CA renouvelé pour faire face aux défis de 21e siècle

Le 26 mai dernier, le Réseau Trans-tech a procédé à une élection afin de nommer les administrateurs qui accompagneront les centres collégiaux de transfert de technologies et de pratiques sociales novatrices (CCTT) ainsi que la permanence du Réseau Trans-tech dans le déploiement du nouveau modèle d’intervention des CCTT. Ce nouveau mode d’intervention, basé sur la collaboration avec un réseau de partenaires efficaces et compétents, permettra de mieux accompagner les entreprises et les organisations de la conception à la commercialisation de leurs projets d’innovation.

David Berthiaume d’Oleotek, président du Réseau Trans-Tech

David Berthiaume d’Oleotek, président du Réseau Trans-Tech

Ce nouveau conseil d’administration est composé d’administrateurs compétents conscients des enjeux  importants  auxquels  la  société  québécoise  doit  faire  face  aujourd’hui  et  dans  les prochaines années.

Les officiers du Réseau Trans-tech sont désormais :

  • Président : M. David Berthiaume, directeur général d’OLEOTEK, le  Centre collégial  de transfert  de technologie en  oléochimie  industrielle  affilié  au  Cégep  de Thetford.
  • Vice-présidente pour les CCTT : Mme Nancy Déziel, directrice générale  du Centre national en électrochimie et  en technologies environnementales (CNETE) affilié au Collège Shawinigan.
  • Vice-président pour les collèges :  M. Mathieu Cormier, directeur général du Cégep de Saint-Laurent.
  • Secrétaire  trésorier : M.  David  Bourdages,  directeur  général  du Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable (CIRADD) affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Le Réseau Trans-tech a comme objectifs de concerter l’action des CCTT, de faciliter l’accès à leurs services pour les entreprises et les organismes ainsi que de soutenir les collaborations entre les CCTT et les autres acteurs de l’innovation. Les 49 CCTT sont répartis sur l’ensemble du territoire québécois et réalisent des activités de recherche appliquée, d’aide technique, de formation et d’information et se spécialisent dans un domaine spécifique  allant  des  technologies  manufacturières  avancées  à  l’intégration  des immigrants en passant par l’agriculture et la nordicité.

Aucun commentaire.

Répondre