Accueil » Chroniques » Carrières d’avenir : l’électronique et l’électrique, ça clique!

Carrières d’avenir : l’électronique et l’électrique, ça clique!

Le recrutement constitue un défi de taille à relever par l’industrie de l’électronique et de l’électrique, à l’heure actuelle, mais aussi au cours des prochaines années.

Nouveaux procédés de fabrication, innovations technologiques en tout genre, cette industrie a certes de beaux jours devant elle. Mais avec le vieillissement de la population et les départs à la retraite, elle connaît néanmoins une importante pénurie de main-d’œuvre.

Cette industrie, qui contribue au rayonnement économique du Canada, fait très bonne figure à l’échelle mondiale. En constante mutation, c’est également l’un des rares secteurs qui recrute à tous les niveaux de formation, et le marché de l’emploi y est favorable tant dans les grandes entreprises que dans les PME sous-traitantes. Ouvriers, techniciens, ingénieurs, chacun peut donc y trouver sa place.

En fait, sur les 500 professions répertoriées dans la Classification nationale des professions, on en dénombre plus de 140 dans l’industrie électrique et électronique.

Parmi les métiers et les professions, qui s’offrent à vous :

Niveau secondaire (DEP)

– Assembleurs et monteurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels
– Assembleurs, monteurs, contrôleurs et vérificateurs de matériel électronique et mécanique
– Électromécaniciens
– Électroniciens d’entretien
– Monteurs dans la fabrication de matériel, d’appareils et d’accessoires électriques
– Opérateurs de machines dans la fabrication d’appareils électriques
– Réparateurs d’appareils électroménagers
– Spécialistes des ventes techniques dans les commerces de gros

Niveau collégial (DEC)

– Technologues et techniciens en génie industriel, de fabrication, électronique ou électrique

Niveau universitaire (BAC)

– Analystes et consultants en informatique
– Ingénieurs électriciens et électroniciens
– Ingénieurs et concepteurs en logiciel
– Ingénieurs informaticiens
– Programmeurs et développeurs en médias interactifs

Si certains métiers connaissent un léger déclin, en raison de l’automatisation des productions qui remplace parfois le travail humain, comme les soudeurs traditionnels et les assembleurs de base, il importe toutefois de souligner que le taux de placement des étudiants frôle pratiquement la note parfaite.

En plus du manque de main-d’œuvre qui vous ouvre toute grande la porte vers une carrière valorisante dans un environnement de travail à la fine pointe, les salaires y sont avantageux et les conditions d’emploi, excellentes.

Un secteur porteur d’avenir

Au Québec, l’industrie est omniprésente dans les régions administratives de Montréal, de la Montérégie, de la Capitale-Nationale et des Laurentides, et est soutenue par le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie électrique et électronique Élexpertise.

Constitué de représentants patronaux et syndicaux, cet organisme a pour mission de consolider la concertation entre les différents acteurs de l’industrie dans le but d’y promouvoir la formation et le développement de la main-d’œuvre. Il organise entre autres des Journées carrières un peu partout au Québec et des Journées découverte en collaboration avec certaines entreprises.

Que vous soyez un travailleur, une entreprise ou en quête d’un emploi dans l’industrie, Élexpertise est la ressource pour vous aider. Vous trouverez notamment sur son site Web un guide sur les métiers et les professions conçu pour renseigner les étudiants, les conseillers en orientation et les personnes en recherche d’emploi sur les possibilités de formation et de carrière dans l’industrie.

Et outre le Sommaire diagnostic sectoriel 2014 de l’industrie électrique et électronique, qui en dresse un portrait exhaustif, un service de placement en ligne y est offert, en collaboration avec Emploi-Québec, de même qu’une multitude de formations auxquelles vous pouvez aisément accéder depuis le confort de votre maison : www.elexpertise.qc.ca.

À voir aussi

  1. Association des manufacturiers en électronique de Québec
  2. Économie, Innovation et Exportations Québec
  3. Emploi Québec
  4. Industrie Canada
  5. Inforoute
  6. Métiers Québec
  7. Regroupement de l’industrie électronique 

 

Stéfanie Beauregard

 

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.