Accueil » Dossiers » L’énergie solaire et le développement industriel

L’énergie solaire et le développement industriel

Les dix prochaines années seront déterminantes. Le milieu industriel est appelé à connaître de grands bouleversements.

À moyen terme, les scientifiques croient être en mesure de récupérer 50 % de l’énergie solaire, contrairement à 9 % selon les données actuelles de l’Institut de chimie du Canada. La chimie de demain sera de développer des molécules capables d’agir efficacement en termes de récupération d’énergie solaire.

En cette Année internationale de la chimie, plus de 3 000 scientifiques canadiens, européens, américains et asiatiques ont assisté au Congrès canadien de chimie, à Montréal, qui s’est déroulé cet été.Les enjeux étaient nombreux. Et l’énergie solaire figure parmi les préoccupations des scientifiques.

« Les progrès se font lentement mais sûrement. Ce qui est encourageant, c’est qu’on assiste à un plus grand nombre d’équipes de chercheurs à travers le monde, alors qu’elles étaient à peine une vingtaine il y a quelques années.  »

« Je crois fermement qu’on se dirige vers d’importantes découvertes et des percées majeures devraient avoir lieu d’ici dix ans », explique Robert Prud’Homme, directeur, Département de chimie de l’Université de Montréal.

À son avis, en récupérant ne serait-ce que 50 % de l’énergie solaire, tous les problèmes d’énergie seraient réglés pour les 200 à 300 prochaines années.

Nanotechnologie

Voilà un sujet à peine connu. Les nanotechnologies sont appelées à bouleverser le secteur industriel quel qu’il soit. Invisibles à l’œil nu il y a 15 ans du fait que l’industrie chimique n’avait pas les outils nécessaires pour les observer, les nanobilles sont la voie de l’avenir.

« Ce paquet de molécules, qui sont à des dimensions nanométriques, réagissent de façon complètement différente à plus grande échelle. Les possibilités d’utilisation sont très nombreuses. Leur efficacité est supérieure par rapport aux matériaux développés ces dernières années. On les retrouve déjà dans les vêtements, les crèmes pour mains et bientôt les produits électroniques, etc. »

Développement vert

La cellulose nanocristalline, les bioplastiques et les biocomposites sont au cœur des recherches dans le secteur du développement des matériaux verts. « Pour faire des plastiques, plutôt que d’utiliser du pétrole ou un dérivé du pétrole, il est possible de recourir à des bactéries. »

Selon Robert Prud’Homme, le quart des produits utilisés à la consommation fabriqués de façon traditionnelle le sera par des voies vertes, plus efficaces. Ce sont de nouvelles façons de faire qui attendent le secteur industriel au cours des prochaines années. Et en termes d’efficacité énergétique, ce sera beaucoup mieux par rapport à ce que seront les 15 prochaines années. »

ADICQ

Après avoir tenté sans succès de rejoindre l’Université Concordia pour connaître son point de vue sur les nouvelles tendances discutées lors du congrès, de son côté, l’Association pour le Développement et l’Innovation en Chimie au Québec (ADICQ) indique que la chimie verte est une voie incontournable pour l’industrie.

« Le 94e congrés canadien de Chimie de la Société de Chimie du Canada était une opportunité pour les chercheurs, les étudiants et les entreprises du milieu de la chimie québécois et canadien de partager leurs connaissances et l’avancée de la science. Les sujets étaient vraiment d’actualité. Il faut dire que tous ces chercheurs travaillent sur des innovations qui feront l’industrie chimique de demain », souligne Caroline Piché, directrice générale de l’ADICQ.

Elle ajoute que dans les prochaines années, l’ADICQ a l’intention de se rapprocher de la SCC (Société de Chimie du Canada) du fait qu’il s’agit d’un organisme très réputé et incontournable en chimie au Canada.

Saviez-vous que ?

  • Saviez-vous que les cherchent à comprendre les effets des nanoparticules sur l’environnement.
  • La chimie de demain sera de développer des molécules capables de récupérer 50% de l’énergie solaire.
  • Les nanotechnologies sont appelées à bouleverser le secteur industriel quel qu’il soit.

Liens utiles:

Congrès canadien de chimie
Année internationale de la chimie
Université de Montréal
Université Concordia
L’importance d’une bonne chimie
ADICQ
OCQ
Csc2022

Aucun commentaire.

Répondre