Accueil » Dossiers » Éditorial » Exporter vers les pays émergents

Exporter vers les pays émergents

C’est un secret de polichinelle. Il y a longtemps que les dirigeants des PME éprouvent des difficultés d’exportation chez nos voisins du Sud. Rien d’étonnant avec la parité des deux devises.

Mais il y a encore bien pire. Selon un tout récent sondage Angus Reid, 85 % des PME sont préoccupées par la hausse de la dette américaine. En 2010, elle atteignait les 15 mille milliards de dollars et si la tendance se maintient, la dette approchera les 20 mille milliards de dollars en 2015.

Les PME, aussi bien québécoises que canadiennes, doivent résolument se tourner vers d’autres avenues en ciblant d’autres marchés. Outre l’Europe et les pays émergents comme le Brésil, la Chine et l’Inde, nos dirigeants devraient considérer la Corée du Sud, le Mexique, la Turquie, l’Indonésie et les Philippines.

Pour appuyer mes arguments, Exportation et développement Canada (EDC) soutient même que dès l’an prochain les marchés émergents pourraient représenter 50 % de nos exportations d’ici 2025.

Bien que la situation américaine ne nous aide pas, il y a aussi le manque de leadership du gouvernement fédéral en matière d’exportation. Les stratégies ne sont pas assez agressives et n’incitent pas nos entreprises à se tailler une place sur l’échiquier mondial. 59 % des répondants au sondage Angus Reid sont d’accord pour dire qu’Ottawa n’investit pas au bon endroit pour stimuler les exportations et 57 % croient même que les décisions gouvernementales favorisent davantage les grandes sociétés.

À la lumière des résultats, ce qui m’inquiète beaucoup, c’est que 69 % des PME disent n’avoir aucune intention de conquérir de nouveaux marchés à l’échelle internationale.

À mon avis, c’est dramatique puisqu’une grande majorité de PME risque d’éprouver de sérieux problèmes à plus ou moins long terme. Si la situation américaine s’envenime et qu’Ottawa ne presse pas nos PME d’orienter différemment leur politique d’exportation, plusieurs entreprises risquent de connaître de sérieuses difficultés.

D’autre part, un rendez-vous à ne pas manquer la 11e édition du salon industriel de l’Estrie qui se déroulera les 21 & 22 septembre prochaine au tout nouveau Centre de Foires de Sherbrooke. Plus de 200 exposants vous donnent rendez-vous !

www.salonindustrieldelestrie.com

Aucun commentaire.

Répondre