Accueil » Dossiers » Actualité » Projet de loi 27 : La réforme d’Investissement Québec adoptée

Projet de loi 27 : La réforme d’Investissement Québec adoptée

L’Assemblée nationale du Québec a finalement adopté le projet de loi no 27, Loi concernant l’organisation gouvernementale en matière d’économie et d’innovation. L’adoption du projet de loi permet notamment de mettre en œuvre la réorganisation des mandats d’Investissement Québec (IQ) et du ministère de l’Économie et de l’Innovation. La loi permet ainsi de poursuivre l’atteinte des trois objectifs que le gouvernement s’est fixés pour le développement économique du Québec: augmenter les exportations, rattraper l’écart de productivité des entreprises québécoises et accroître les investissements directs étrangers.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce en compagnie de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine,
Mme Marie-Eve Proulx.

L’étude détaillée du projet de loi no 27, qui était en cours depuis le 24 octobre dernier, a permis de clarifier les intentions du gouvernement du Québec quant à la mise en œuvre de la réforme d’IQ. Notons que l’article concernant les fonds de recherche du Québec a été retiré du projet de loi par nécessité de poursuivre la réflexion entourant l’encadrement du secteur de la science et de l’innovation. Celui-ci occupe une place importante dans le développement économique et social du Québec, et le gouvernement a mentionné vouloir prendre davantage de temps pour mener cette réflexion adéquatement.

« Je tiens à souligner le travail exemplaire de mes collègues parlementaires et de mes proches collaborateurs lors de l’étude du projet de loi. La transition à venir aura des effets très positifs sur les entreprises. Je veux que les entrepreneurs québécois aient accès, au sein d’un IQ renforcé, à l’ensemble des ressources et des programmes gouvernementaux, et qu’ils bénéficient d’une équipe de conseillers expérimentés. Les forces des intervenants économiques du gouvernement du Québec s’en trouveront ainsi maximisées », a mentionné M. Fitzgibbon.

Les dispositions du projet de loi no 27 seront mises en application graduellement au cours de 2020. Tout au long de ce processus, les services et les programmes actuellement offerts aux entrepreneurs et aux entreprises seront maintenus.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre