Accueil » Dossiers » Actualité » Le gouvernement du Québec facilite l’accès à l’École d’entrepreneurship de Beauce à plus de 700 entrepreneurs

Le gouvernement du Québec facilite l’accès à l’École d’entrepreneurship de Beauce à plus de 700 entrepreneurs

Le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 2,2 millions de dollars à l’École d’entrepreneurship de Beauce pour lui permettre notamment d’accroître son accessibilité à un plus grand nombre d’entrepreneurs en provenance des différentes régions du Québec ainsi que de renforcer la complémentarité et la flexibilité de son offre de services. Pour réaliser ce projet, le ministère de l’Économie et de l’Innovation consent un montant de 1,2 million de dollars par l’entremise du Programme d’aide à l’entrepreneuriat tandis que le Secrétariat à la jeunesse verse une somme de 1 million de dollars pour le projet Soutien à l’entrepreneuriat jeunesse et à la relève.

« Nous tenons parole. Nous dépassons l’engagement pris lors de la campagne électorale par le premier ministre en offrant aujourd’hui tous les outils pour rendre l’École d’entrepreneurship de Beauce plus accessible à la population. La Beauce est le paradis des entrepreneurs, et nous avons encore plus besoin d’entrepreneurs et de relève partout au Québec. L’École est un modèle unique de soutien offert par et pour les entrepreneurs en vue d’assurer le développement de leur entreprise. Grâce aux aides financières accordées par le Secrétariat à la jeunesse et le ministère de l’Économie et de l’Innovation, les jeunes auront accès plus facilement aux formations et seront encore plus outillés pour faire prospérer leur entreprise et donc créer des emplois de qualité. Il est important de rappeler que l’entrepreneuriat est un élément clé pour soutenir la compétitivité du Québec, conserver nos sièges sociaux ici, favoriser la croissance économique et accroître les possibilités d’emplois. Mais, surtout, il contribue favorablement au maintien de nos populations ici, en Beauce, et dans l’ensemble des régions du Québec », affirme Samuel Poulin, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du premier ministre (volet jeunesse).

Dans un premier temps, l’École d’entrepreneurship de Beauce vise à augmenter l’accessibilité à ses programmes de formation Élite et Émergence, particulièrement pour les entrepreneurs qui, à court terme, ne pourraient y participer pour des raisons financières.

Dans un deuxième temps, elle souhaite organiser treize camps d’entraînement entrepreneuriaux pour les entrepreneurs qui fréquentent diverses associations locales en entrepreneuriat, dont cinq consacrés aux jeunes de 35 ans et moins. En complémentarité, une offre destinée aux jeunes entrepreneurs par le biais du volet Jeunesse et relève vise à rendre les formations de l’École plus accessibles à ces derniers en développant une formation adaptée et plus abordable. Un recrutement ciblé sera effectué auprès de cette clientèle.

« Les entrepreneurs exercent leurs activités dans un contexte mondial de plus en plus complexe, où l’innovation et le numérique sont des éléments incontournables dont ils doivent tenir compte. Il est donc important de leur faciliter l’accès à des formations pour qu’ils développent leurs compétences en matière d’entrepreneuriat et de gestion ainsi que leur capacité à relever les nombreux défis économiques actuels. Assurément, le gouvernement met à leur disposition une offre diversifiée d’accompagnement technique et financier pour les aider à démarrer et à faire progresser leur entreprise. Toutefois, en permettant le transfert de l’intelligence entrepreneuriale de dirigeants aguerris, l’École d’entrepreneurship de Beauce constitue, pour les participants, un levier exceptionnel pour l’accélération de l’expérience en affaires », mentionne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre