Accueil » Dossiers » Actualité » Matériaux Blanchet reçoit près de 13 M$ pour accroître la productivité de son usine de Saint Pamphile

Matériaux Blanchet reçoit près de 13 M$ pour accroître la productivité de son usine de Saint Pamphile

Le gouvernement du Québec confirme le versement d’une contribution financière totale de 12,7 millions de dollars à l’entreprise Matériaux Blanchet, qui souhaite automatiser la production et optimiser la performance de son usine située à Saint Pamphile, en Chaudière Appalaches. Ce projet est évalué à 30 millions de dollars. Le ministère de l’Économie et de l’Innovation octroie un montant de 7,5 millions de dollars par l’entremise du programme ESSOR, tandis qu’Investissement Québec consent un prêt de 5,2 millions de dollars à même ses fonds propres.

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie Eve Proulx, en a fait l’annonce le 1er novembre.

« La modernisation et l’automatisation des équipements sont devenues des incontournables pour les entreprises manufacturières qui veulent passer à une autre étape de leur croissance. Les PME qui choisissent d’investir en intégrant les nouvelles technologies dans leurs processus d’innovation et de production augmentent leur compétitivité et, par le fait même, leurs chances de se démarquer ici comme à l’international. Nous sommes fiers d’appuyer l’entreprise Matériaux Blanchet pour lui permettre d’aller plus loin dans ses objectifs de développement et de devenir encore plus concurrentielle. Le Québec possède un immense potentiel économique dans chacune des régions : celui-ci doit être optimisé et mis à profit », affirme Marie Eve Proulx.

Le projet de Matériaux Blanchet consiste à automatiser la chaîne de rabotage de l’usine grâce à l’acquisition de nouveaux équipements, ce qui permettra de générer des gains de productivité dans le classage du bois, notamment. Pour l’entreprise, l’automatisation des opérations devient nécessaire dans un contexte de rareté de la main d’œuvre. Un bâtiment sera également construit afin d’abriter cette nouvelle chaîne de rabotage.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre