Accueil » Dossiers » Actualité » Québec investit près de 1,5 M$ pour mieux gérer les résidus provenant du secteur de la construction

Québec investit près de 1,5 M$ pour mieux gérer les résidus provenant du secteur de la construction

Le gouvernement du Québec annonce qu’il consacrera une somme de 1 450 000 $ à l’amélioration de la gestion des matières résiduelles dans le secteur du recyclage des résidus de l’industrie de la construction, rénovation et démolition (CRD). À cet effet, Québec a lancé aujourd’hui un appel de propositions qui sera coordonné par RECYC-QUÉBEC.

Cette annonce a été faite ce mercredi par la présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC, Mme Sonia Gagné, en présence de membres de l’industrie de la CRD rassemblés à Joliette.

« Je suis heureux de profiter de cette assemblée de l’industrie de la construction, rénovation et démolition pour lui rappeler qu’elle joue un rôle indispensable dans la réduction des gaz à effet de serre ainsi que dans notre économie. Ce soutien financier ainsi que les prochains investissements prévus au budget de notre gouvernement pour l’amélioration de l’ensemble de la gestion des matières résiduelles au Québec viendront aider tout un secteur à répondre par l’innovation et la performance aux attentes élevées que nous avons envers lui », mentionne Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Chaque année, un peu moins de deux millions de tonnes de résidus issus du secteur de la CRD sont récupérés au Québec par les centres de tri spécialisés. Certaines matières résiduelles, comme le gypse et les résidus fins résultant des procédés de tri, sont toutefois difficilement valorisables et, malheureusement, prennent souvent la voie de l’élimination. De ce fait, l’appel de propositions vise les objectifs suivants :

  • Développer une filière de conditionnement et de recyclage pour le gypse;
  • Réduire les quantités de résidus fins générées par les centres de tri de résidus de CRD et trouver d’autres voies que l’élimination ou l’utilisation dans les infrastructures de lieux d’enfouissement (y compris à titre de recouvrement).

Un peu plus de 140 000 tonnes de gypse transitent par les centres de tri de résidus de CRD. De cette quantité, 10 000 tonnes seraient recyclées chaque année.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre