Accueil » Dossiers » Actualité » Investissement dans le secteur forestier canadien

Investissement dans le secteur forestier canadien

Le ministre des Ressources naturelles du Canada Amarjeet Sohi a annoncé l’octroi de 2,5 millions de dollars au Conseil canadien du bois pour l’élaboration d’une feuille de route sur le bois à l’intention des établissements d’enseignement postsecondaires en vue de promouvoir les avantages associés à l’utilisation du bois dans les constructions non résidentielles.

Ce projet servira à concevoir et à mettre en place de nouvelles ressources et de nouveaux programmes et outils d’apprentissage, incluant des stages, qui permettront d’enseigner à des étudiants d’établissements postsecondaires canadiens les avantages des constructions en bois, des constructions hybrides en bois et des constructions non traditionnelles.

« Le Canada est un chef de file mondial en innovation des produits forestiers. Notre gouvernement est fier de soutenir ce projet, qui fournira à la prochaine génération d’ingénieurs et d’architectes le savoir-faire et les connaissances dont elle a besoin pour continuer à faire preuve de créativité tout en créant des emplois et en aidant le pays à atteindre ses objectifs de lutte contre les changements climatiques », mentionne M. Amarjeet Sohi, Ministre des Ressources naturelles du Canada.

Le projet est financé par le biais du programme Constructions vertes en bois, qui promeut l’utilisation du bois dans les projets de construction où le bois n’est pas un choix habituel tels que les bâtiments de grande hauteur, les bâtiments non résidentiels de faible hauteur et les ponts. Le programme vise à faire du Canada un chef de file mondial de la technologie des bâtiments en bois de grande hauteur et de l’économie faible en carbone.

L’annonce aidera le Canada à atteindre ses objectifs de 2030 en matière de changements climatiques en lui permettant d’enseigner à nos futurs leaders des secteurs de la conception et de la construction des façons efficaces de bâtir des structures durables avec du bois canadien et de réduire, du même coup, les émissions de gaz à effet de serre.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre