Accueil » Dossiers » Actualité » Salon du Bourget: le ministre de l’Économie et de l’Innovation annonce des investissements de près de 72,4 millions pour l’industrie aérospatiale québécoise

Salon du Bourget: le ministre de l’Économie et de l’Innovation annonce des investissements de près de 72,4 millions pour l’industrie aérospatiale québécoise

C’est en marge de la mission économique du Québec au Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris-Le Bourget que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, a procédé à l’annonce de projets d’investissement majeurs pour l’industrie aérospatiale québécoise, totalisant près de 72,4 millions de dollars.

Une entente de principe a été signée avec l’entreprise française Flying Whales qui pourrait mener à l’installation, au Québec, de ses activités destinées à desservir l’Amérique. Flying Whales Québec développerait une partie importante de son programme aéronautique à Montréal, puis produirait et exploiterait ses dirigeables pour le continent américain depuis le Québec. Les avancées locales de ses activités de recherche et développement, notamment en propulsion hybride électrique et en avionique, pourraient conduire à la production de composants pour les sites de production de l’entreprise dans le monde. L’implantation québécoise de l’usine de production de dirigeables serait prévue à compter de 2024. Flying Whales conçoit des dirigeables-cargos destinés au transport de charges lourdes et surdimensionnées en territoires éloignés, dépourvus de routes et d’autres infrastructures de transport. L’entente d’aujourd’hui vise la conclusion d’un partenariat d’ici le 30 septembre prochain.

On annonce également que PCM Innovation, une entreprise qui offre des solutions intégrées en ingénierie et en outillage pour l’aérospatiale, mettra sur pied une coentreprise franco-québécoise en collaboration avec Corima Technologies. En plus de créer 35 emplois directs sur une période de deux ans, la coentreprise PCM Engineering consolidera les 250 emplois existants de l’entreprise et soutiendra sa croissance tout en attirant des candidats hautement spécialisés au Québec.

L’entreprise française Derichebourg Atis aéronautique implantera pour sa part une filiale canadienne à Montréal pour se rapprocher de l’écosystème aérospatial de la métropole et consolider ses activités en Amérique du Nord. Acteur majeur dans la sous-traitance aéronautique, l’entreprise prévoit la création de 130 emplois au cours des trois prochaines années à Montréal.

En collaboration avec Bell Helicopter Textron inc., Thales Canada investira dans la première phase d’un projet de recherche et développement pour un démonstrateur d’aéronef hybride électrique de type avion-hélicoptère. Le projet, d’une valeur de plus de 11 millions de dollars, vise à développer les codes logiciels des commandes de vols et l’avionique, et à les tester pour démontrer la validité du concept proposé. Thales Canada prévoit que le projet engendrera la création de 20 emplois d’ici 2021 dans ses installations de l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal.

Enfin, Mecachrome Canada a annoncé qu’elle investirait plus de 18 millions de dollars pour augmenter sa capacité de production, un projet qui devrait créer 80 emplois à Mirabel. L’entreprise, qui se spécialise dans la mécanique de haute précision dans les domaines de l’aéronautique, de l’automobile, du sport automobile, de la défense et de l’énergie, est soutenue par Investissement Québec, qui lui accorde, à titre de mandataire du gouvernement du Québec, un soutien financier de 2,27 millions de dollars via le programme ESSOR.

« Les annonces d’aujourd’hui viennent démontrer la vigueur et la force de notre industrie aérospatiale. Des entreprises internationales choisissent le Québec pour la synergie entre ses intervenants, la qualité de sa main-d’œuvre, les coûts d’exploitation avantageux et son expertise en recherche et développement. Je suis tout aussi fier d’appuyer les entreprises dans leurs démarches d’exportation et de les voir rayonner à l’international. Le gouvernement du Québec met tout en œuvre pour créer un environnement d’affaires propice aux investissements et à la création de richesse. Toutes les conditions sont réunies pour poursuivre la croissance de cette industrie clé de l’économie québécoise », affirme Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Le SIAE de Paris-Le Bourget est le plus ancien et le plus grand salon au monde consacré à l’industrie aérospatiale. Il s’inscrit au cœur même de l’évolution du marché mondial de l’aéronautique et de l’espace, dont il est devenu, au fil des années, le lieu de rencontres privilégié. Au Québec, l’industrie aérospatiale représente plus de 42 000 emplois spécialisés dans quelque 200 entreprises reconnues mondialement, dont 5 grands maîtres d’œuvre ainsi qu’une quinzaine de partenaires de premier rang, d’équipementiers et d’entreprises majeures en entretien, en réparation et en révision.

Source

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre