Accueil » Dossiers » Actualité » Réforme chez Investissement Québec: le CRIQ fusionné

Réforme chez Investissement Québec: le CRIQ fusionné

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, accompagné de la ministre déléguée au Développement économique régional, Mme Marie Eve Proulx, et du président-directeur général d’Investissement Québec, M. Guy LeBlanc, a annoncé la transformation du modèle d’intervention d’Investissement Québec (IQ). Parmi les grands changements, on annonce que le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) sera fusionné à IQ.

Investissement Québec affirme par ailleurs que cette fusion permettra au Québec d’assurer un leadership encore plus fort dans l’accompagnement technologique des entreprises et dans l’évaluation de leurs besoins liés à leur transformation numérique.

Une porte d’entrée pour les entreprises

Afin de renforcer l’offre de services régionale et de stimuler davantage le développement économique local, IQ deviendra la porte d’entrée pour les entreprises qui souhaitent recevoir une aide financière ou de l’accompagnement pour réaliser leurs projets d’investissement et de développement d’affaires. Les bureaux régionaux d’IQ et ceux du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) seront ainsi fusionnés afin de regrouper, dans un même lieu, l’ensemble des ressources offertes aux entreprises. De plus, un comité de développement sera constitué dans chacune des régions où il y aura un bureau régional d’IQ, afin de proposer à la société d’État des projets qui favoriseront le développement économique local.

« Grâce à la transformation d’IQ, nous souhaitons bonifier le financement pour certains projets et proposer des interventions coordonnées et plus efficaces afin que le Québec puisse gagner en productivité et générer davantage de richesse, affirme M. Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière. Nous allons ainsi mieux outiller IQ pour qu’il soit en mesure d’accompagner et de soutenir davantage les entreprises québécoises et internationales qui veulent investir au Québec. La mise en place d’une nouvelle ligne d’affaires renforcée d’IQ permettra également de mobiliser les meilleures ressources et les meilleurs talents afin d’assurer une prospection plus active des investissements au Québec, à l’international et ailleurs au Canada. De cette façon, nous favoriserons la réalisation de projets d’investissement dans des secteurs stratégiques de l’économie, la création d’emplois à valeur ajoutée et le maintien de sièges sociaux québécois. Un Québec nouveau est véritablement en train d’émerger, et la transformation d’IQ sera l’une de ses forces. »

Investissement Québec international

Enfin, le mandat d’IQ sera élargi afin de permettre une prospection plus active des investissements à l’international et de favoriser la diversification des exportations. Pour accomplir cette nouvelle mission, des ressources du MEI, qui sont chargées d’appuyer les entreprises en matière d’exportation et de commerce extérieur, se joindront à l’équipe d’IQ international.

De plus, un comité de coordination, formé de représentants d’IQ, du MEI et du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, sera mis sur pied. Celui ci aura le mandat de conseiller le président-directeur général d’IQ, M. Guy LeBlanc, dans la mise en œuvre d’un plan de déploiement à l’international, lequel constituera un nouvel outil qui donnera une direction claire à l’action gouvernementale en matière d’investissements étrangers et d’exportation.

Grâce à son nouveau modèle d’intervention et aux outils mis à sa disposition, IQ prévoit appuyer la réalisation de projets qui représenteront jusqu’à 10 milliards de dollars d’investissements par année.

Source

Voir les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre