Accueil » Dossiers » Santé et sécurité » Transports Canada continue de renforcer la sécurité dans le transport des marchandises dangereuses par rail

Transports Canada continue de renforcer la sécurité dans le transport des marchandises dangereuses par rail

Afin de garantir la sécurité et la sûreté de la population canadienne, notamment des personnes qui se trouvent le long de nos corridors ferroviaires, le transport des marchandises dangereuses par rail doit se faire de la façon la plus sécuritaire possible.

Le 2 mai, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé la publication dans la Gazette du Canada, partie II, de modifications au Règlement sur le transport des marchandises dangereuses pour actualiser la réglementation régissant les wagons-citernes servant au transport de matières dangereuses et les plans d’intervention d’urgence.

« Nous employons des matières dangereuses dans presque tous les aspects de notre vie. De nos jours, la présence de ces matières est un aspect important du quotidien et de l’économie. La sécurité des transports ferroviaires demeure l’une de mes priorités, et ces mises à jour de notre règlement constituent une autre mesure concrète que prend notre gouvernement pour protéger les Canadiens et voir à la sécurité et à la sûreté de notre réseau de transport par rail, » a mentionné Marc Garneau, Ministre des Transports.

Les expéditeurs de marchandises dangereuses sont dorénavant tenus de transporter les matières toxiques qui représentent un risque lorsqu’inhalées dans des wagons-citernes construits en acier normalisé, c’est-à-dire un acier qui a subi un procédé de traitement thermique qui augmente sa durabilité et sa résistance à la fissuration à basse température. Au nombre des matières dangereuses qui sont toxiques lorsqu’inhalées, mentionnons l’ammoniac utilisé comme engrais par les agriculteurs.

Le retrait progressif des wagons-citernes construits en acier non normalisé assurera une plus grande protection pour les Canadiens et l’environnement en réduisant les risques associés au transport de substances toxiques par chemin de fer. Par ailleurs, les expéditeurs par rail disposent maintenant de règles uniformes des deux côtés de la frontière canado-américaine, puisque ce règlement s’harmonise avec celui en vigueur aux États-Unis.

Le règlement a également été actualisé afin de préciser les modalités de déclenchement des plans d’intervention d’urgence et ceux qui en ont besoin. Les modifications renferment des dispositions visant à inclure des renseignements supplémentaires au plan d’intervention d’urgence afin d’indiquer les modalités d’intervention des expéditeurs de marchandises dangereuses si un incident se produit.

Source photo: Association des chemins de fer du Canada

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre