Accueil » Dossiers » Automatisation/Robotisation » Conférence pratique et rencontres: L’intelligence artificielle pour l’avenir du secteur manufacturier

Conférence pratique et rencontres: L’intelligence artificielle pour l’avenir du secteur manufacturier

Les dirigeants des PME manufacturières du Québec, notamment dans le secteur des métaux, ainsi que les experts et les jeunes entreprises en intelligence artificielle (IA) qui s’adressent à ces PME, sont invités, le mercredi 27 mars, à se rencontrer pour découvrir ensemble le potentiel de l’IA pour l’avenir de leurs usines et discuter des façons de l’intégrer de manière efficace dans leur développement. L’événement aura lieu à la salle polyvalente de l’Université du Québec à Montréal.

« Les entreprises manufacturières jouent un rôle majeur dans le développement économique du Québec. Pour augmenter leur productivité et leur compétitivité, les usines devront s’engager dans l’utilisation d’applications issues de l’intelligence artificielle », a déclaré Renée Demers, présidente du RTMQ et présidente d’Usinage Quenneville. « Nous travaillons activement avec plusieurs partenaires pour d’accompagner les dirigeantes et les dirigeants afin de faciliter le développement de leurs usines ».

Au cours de la conférence, les participants apprendront comment une société de fabrication de structures en aluminium a intégré un système d’intelligence artificielle pour gérer le chauffage, la ventilation et la climatisation de son usine de Blainville. Ce programme, piloté par le RTMQ, bénéficiera à une cohorte de 20 entreprises de transformation métallique.

« Nous sommes très heureux de parler de cette initiative du RTMQ qui nous a permis de mettre en place un système d’intelligence artificielle pour gérer trois fonctions importantes de notre usine sans affecter nos activités de production », affirme Patrick Gharzani, président de SBB. « En plus d’être gratuit, ce programme pilote nous a permis de suivre l’implantation d’un projet en IA à l’intérieur de l’usine et nous serons en mesure d’évaluer les économies que ce nouveau système nous procurera ».

L’intégration de robots pour automatiser la fabrication et d’applications d’intelligence artificielle pour optimiser les processus industriels est au coeur de la modernisation des entreprises manufacturières du Québec. Or, l’intelligence artificielle en milieu manufacturier pourrait être plus accessible et plus facile à intégrer qu’il n’y parait.

La journée du 27 mars sera consacrée à des conférences et des ateliers pratiques qui favoriseront les échanges entre les chefs d’entreprises, les experts, les chercheurs et les entrepreneurs en IA afin de démystifier l’intelligence artificielle et de comprendre quel type d’IA peut rendre leur entreprise plus compétitive et avec quels types d’applications. Cette journée est organisée en collaboration avec l’Institut des sciences cognitives (ISC) de l’UQAM. Pour vous inscrire à cet événement, visitez le https://sites.grenadine.uqam.ca/sites/isc/fr/usinecognitive.

Transition 4.0

Le RTMQ lancera, à l’occasion de cette journée, la partie Acier du projet Cohorte Transition 4.0 qui vise à initier un groupe d’entreprises de transformation métallique à la transition numérique. Ce projet, initié par le Réseau Trans-Al et Alu Québec, visait d’abord les transformateurs d’aluminium. Avec la collaboration du RTMQ du Pôle transport (transport terrestre) et du CRIQ (Centre de recherche industrielle du Québec), il est étendu à l’ensemble de la transformation métallique.

« Le programme Transition 4.0 vise à recruter des entreprises et à les aider à prendre le virage numérique pour demeurer compétitives tout en assurant leur pérennité et celle de leur industrie », ajoute Renée Demers. « Pour chaque entreprise, le projet se déroulera en quatre étapes, soit 1- la familiarisation avec l’industrie 4.0, 2- la démonstration de technologies implantées dans des entreprises similaires, 3- un audit mesurant le niveau d’avancement numérique de l’entreprise, et 4- la sélection et la planification d’un premier projet ».

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre