Accueil » Dossiers » Investissement Québec » Près de 810 000 $ accordés à Storcan pour renforcer sa productivité et sa présence sur le marché nord-américain

Près de 810 000 $ accordés à Storcan pour renforcer sa productivité et sa présence sur le marché nord-américain

Les gouvernements du Québec et du Canada ainsi qu’Investissement Québec attribuent des aides financières totalisant près de 810 000 $ à l’entreprise Storcan pour appuyer la réalisation de projets qui représentent des investissements évalués à 4,5 millions de dollars. Ces initiatives permettront à l’entreprise de poursuivre sa croissance et le développement de son équipe par la création d’une dizaine d’emplois en Montérégie.

Celles-ci visent l’acquisition d’équipements numériques et de systèmes de gestion organisationnelle grâce auxquels Storcan pourra accroître sa productivité et optimiser ses relations avec ses clients. Par ailleurs, l’entreprise souhaite mettre en œuvre une stratégie de commercialisation afin de renforcer sa présence sur le marché nord américain.

Le gouvernement du Québec accorde ainsi, par l’entremise du Programme Exportation (PEX), une contribution financière de 50 000 $ à Storcan afin de soutenir ses activités liées à l’exportation. Il lui attribue également, par le biais du programme PME en action, des aides financières totalisant 26 022 $. Celles-ci appuieront, d’une part, l’implantation d’un système numérique (CRM) optimisant la gestion des relations de l’entreprise avec ses clients et, d’autre part, contribueront à la réalisation d’une étude de faisabilité en vue de l’adoption par cette dernière d’un système de gestion de ses ressources (ERP). Par ailleurs, le gouvernement du Québec octroie, par l’intermédiaire de la mesure Concertation pour l’emploi, une somme de 21 912 $ à l’entreprise pour de l’accompagnement en gestion des ressources humaines. Une aide financière de 11 740 $, provenant de la Mesure de formation de la main d’œuvre, est aussi attribuée dans le cadre de ce projet.

De plus, Investissement Québec consent un prêt de 500 000 $ provenant de ses fonds propres afin de fournir à l’entreprise la marge de manœuvre nécessaire à ses efforts de commercialisation aux États-Unis et en Ontario.

Le gouvernement du Canada lui attribue pour sa part une contribution financière remboursable de 200 000 $. Les fonds, qui ont été consentis en vertu du programme Croissance économique régionale par l’innovation (CERI) de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), permettront d’améliorer la compétitivité de Storcan en haussant, notamment, sa productivité par l’acquisition et l’installation d’équipements numériques spécialisés.

La députée de Châteauguay, Mme MarieChantal Chassé, au nom du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, et la députée de Châteauguay–Lacolle, Mme Brenda Shanahan, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, l’honorable Navdeep Bains, en ont fait l’annonce le 15 mars 2019.

« Alors que la concurrence est de plus en plus forte à l’international dans des secteurs clés tels que le manufacturier, les entreprises doivent optimiser leurs activités de production et diversifier leurs marchés pour se distinguer. Les dirigeants et toute l’équipe de Storcan ont bien saisi cet enjeu, et nous sommes fiers de les aider à accroître leur productivité et leur compétitivité à l’échelle nord-américaine. Je suis convaincu que leurs initiatives porteront leurs fruits et permettront à l’entreprise manufacturière d’atteindre de plus hauts sommets, » a mentionné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Fondée en 1976, Storcan est une entreprise québécoise spécialisée dans la distribution et l’intégration de solutions de développement de chaînes de production ainsi que dans la fabrication de convoyeurs destinés aux secteurs de l’alimentation, de l’embouteillage et de l’emballage.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre