Accueil » Dossiers » Aliments et boissons » Diana Food veut augmenter sa capacité de production

Diana Food veut augmenter sa capacité de production

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 63 535 $ à Diana Food Canada pour soutenir l’élaboration d’un plan d’ingénierie visant à aider l’entreprise à augmenter sa capacité de production. La somme versée pour appuyer ce projet, évalué à 127 070 $, provient du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Le député de Champlain, Pierre Michel Auger, en a fait l’annonce le 7 août, au nom du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette.

« La vitalité économique des régions repose en bonne partie sur le dynamisme et la productivité de nos PME, et c’est pourquoi l’annonce d’aujourd’hui constitue une excellente nouvelle pour la municipalité de Champlain. Je constate une fois de plus que nos entrepreneurs ont la capacité de réaliser des projets structurants qui assureront la pérennité de leur entreprise, et ce, au bénéfice des travailleurs et de toute la communauté », de dire Pierre Michel Auger. « Notre gouvernement est réellement fier d’appuyer cette PME dynamique, qui, par ses investissements, contribue à l’essor économique de la région. »

Le plan d’ingénierie, qui sera élaboré par l’entreprise, vise à tripler la capacité de l’unité de production d’extraits moléculaires. La phase d’avant-projet prévoit la préparation d’un rapport d’études complet et le développement du niveau d’ingénierie nécessaire, le tout avec le soutien d’une firme spécialisée dans la conception d’usines dans les secteurs pharmaceutique, biotechnologique, alimentaire et industriel. Ce plan permettra également à Diana Food Canada d’établir une estimation budgétaire en vue de déposer une demande de financement pour réaliser un important projet d’investissement visant à optimiser sa capacité de production.

« Le soutien à l’entrepreneuriat est l’un des trois piliers liés à la vision économique de notre gouvernement. Ce que nous voulons pour nos entreprises, c’est qu’elles soient encore plus créatives, productives et compétitives, puisque leur croissance va de pair avec celle de tout le Québec », ajoutait Stéphane Billette. « Une fois de plus, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation joue pleinement son rôle de catalyseur d’investissements privés par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. L’avenir Diana Food Canada est fort prometteur, et ce partenariat financier le sera assurément aussi. »

Diana Food Canada se spécialise dans la réduction en poudre de petits fruits frais ou congelés (canneberges, bleuets et fraises) pour la commercialisation de 30 à 40 produits finis et destinés aux fabricants de produits alimentaires et de santé. Le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie permet de soutenir la création, le démarrage et la croissance d’entreprises performantes et innovantes, en plus d’appuyer des projets de développement de nouveaux produits ou procédés.

« Ce projet d’élaboration d’un plan d’ingénierie est important pour le développement économique de la MRC des Chenaux et de la région de la Mauricie, car il implique la réalisation, à court terme, d’un projet d’investissement permettant la création de nouveaux emplois bien rémunérés. De plus, le développement de Diana Food Canada, une entreprise à la fine pointe de la technologie et active dans un secteur profitant de tendances favorables en matière de santé et de bien-être, vient assurer un ancrage local », de conclure Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre