Accueil » Dossiers » Économie » Plan d’action en économie numérique – Plus de 1 M$ pour la création du Centre d’excellence minier

Plan d’action en économie numérique – Plus de 1 M$ pour la création du Centre d’excellence minier

C’est dans le cadre d’un événement à Rouyn-Noranda le 22 mai 2018 que le gouvernement du Québec a annoncé qu’il accorde la somme de 1 012 900 $ à l’organisme 48e Nord International pour soutenir la création du Centre d’excellence minier – innovation, automatisation et technologies de l’information. Ce projet, évalué à plus de 2 millions de dollars sur trois ans, a été sélectionné dans le cadre de l’appel de projets issu de la mesure 14 du Plan d’action en économie numérique, laquelle vise la création de centres d’excellence numérique.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Luc Blanchette, et le député d’Abitibi-Est et adjoint parlementaire du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Guy Bourgeois, en ont fait l’annonce au nom de la vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade.

« L’implantation du Centre d’excellence minier – innovation, automatisation et technologies de l’information est une excellente nouvelle pour le secteur minier », explique M. Bourgeois. « Il permettra en effet le développement d’expertises et de compétences dans les technologies de l’information, l’automatisation et la robotisation de mines souterraines autonomes essentielles au développement des PME, en plus de permettre l’éclosion de solutions novatrices et le positionnement futur du secteur minier québécois sur la scène internationale. » Le Centre d’excellence minier – innovation, automatisation et technologies de l’information offrira un laboratoire d’expérimentation en milieu universitaire permettant aux PME de concevoir et de commercialiser de nouveaux produits et solutions technologiques en technologies de l’information pour le secteur minier.

« L‘industrie minière fait partie intégrante de l’économie régionale de l’Abitibi-Témiscamingue. Pour assurer la croissance du secteur minier, l’innovation et la commercialisation de technologies destinées à cette industrie seront assurément des éléments clés. La région regorge d’opportunités, dont celles offertes par le secteur minier, et on peut en être fiers! Je me réjouis donc que la ville de Rouyn-Noranda accueille le Centre d’excellence minier – innovation, automatisation et technologies de l’information », poursuit M. Blanchet. « Assurément, cette initiative de 48e Nord International aidera la croissance des PME en plus de faire rayonner à grande échelle l’expertise de l’Abitibi-Témiscamingue en matière de technologies minières, et ce, au bénéfice de tout le Québec. » Voici quelques faits saillants concernant les régions et les activités couvertes par 48 Nord International :

  • 48eNord International est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’être le catalyseur de la croissance des activités de commercialisation et d’exportation des entreprises québécoises offrant des produits et services à l’industrie minérale à l’échelle internationale.
  • Les entreprises et les organismes à but non lucratif évoluant dans les secteurs des technologies de l’information et des communications (TIC) et du numérique et ayant leur établissement au Québec pouvaient, du 21 août au 13 novembre 2017, présenter leur initiative dans le cadre de cet appel de projets.
  • Le gouvernement du Québec accorde près de 6,7 millions de dollars pour la création de neuf centres d’excellence numérique, qui favoriseront le développement de domaines prometteurs associés au secteur des TIC de manière à faciliter la création et la commercialisation de solutions d’affaires numériques et à accélérer le développement de startups et de PME dans différents domaines.

« Le gouvernement du Québec déploie des efforts majeurs pour bâtir une économie numérique attrayante, ouverte et reconnue mondialement pour son savoir-faire, son écosystème ainsi que pour ses innovations », renchérit Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique. « Les centres d’excellence numérique permettront de stimuler la croissance de PME et de startups dynamiques dans des domaines d’avenir en plus de favoriser l’adoption de modèles d’affaires innovants et de technologies facilitant l’utilisation du numérique. Ces centres d’excellence seront assurément des initiatives porteuses pour la vitalité économique de nos régions et le rayonnement de l’expertise québécoise en matière de numérique. »

Le Plan d’action en économie numérique est l’un des piliers de la Stratégie numérique du Québec, rendue publique à l’automne 2017. Cette stratégie définit une vision gouvernementale cohérente afin que le Québec puisse évoluer vers une société numérique. Le Plan d’action en économie numérique a pour objectifs d’intégrer davantage les TIC au sein des entreprises québécoises, de hausser l’intensité numérique des entreprises manufacturières ainsi que de consolider la position du Québec parmi les acteurs les plus importants sur les marchés internationaux en matière de TIC.

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre