Accueil » Dossiers » Actualité » Contrat de la Garde Côtière pour le chantier Davie

Contrat de la Garde Côtière pour le chantier Davie

Le gouvernement du Canada s’est engagé à munir les membres de la Garde côtière canadienne de l’équipement dont ils ont besoin pour protéger la population et les eaux canadiennes.

« Notre gouvernement s’est engagé à soutenir la Garde côtière canadienne dans la conduite de ses activités importantes pour le compte de toute la population canadienne », affirme l’Honorable Carla Qualthrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement. « Nous faisons un pas de plus vers l’acquisition de la capacité de déglaçage provisoire requise, à temps pour la prochaine saison de déglaçage. »

Au nom de la Garde côtière canadienne, Services publics et Approvisionnement Canada a publié un préavis d’adjudication de contrat (PAC) indiquant son intention de retenir les services de Chantier Davie, de Lévis (Québec), pour l’acquisition et la conversion de trois brise-glaces commerciaux de taille moyenne. Ce PAC s’inscrit dans un processus concurrentiel équitable, car il permet aux fournisseurs ayant une solution comparable de soumettre une proposition avant l’attribution du contrat. Le PAC confirme que le Canada a l’intention de passer un contrat avec Chantier Davie. Les autres fournisseurs intéressés à soumissionner les travaux disposent de 15 jours calendaires pour déclarer leur intérêt en soumettant un « énoncé des capacités » qui satisfait aux exigences définies dans le PAC.

« La Garde côtière canadienne a des besoins uniques en raison des diverses conditions de glace difficiles qu’elle rencontre dans les eaux du sud du Canada et l’Arctique », de poursuivre l’honorable Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture. « Nous nous assurons de la munir de l’équipement et des outils dont elle a besoin pour protéger les eaux canadiennes et faire en sorte que les voies commerciales demeurent ouvertes pendant la saison des glaces du Canada. » Voici quelques faits concernant le nouveau contrat.

  • Cette acquisition consistera en l’achat d’une série de trois brise-glaces ravitailleurs-remorqueurs-manipulateurs d’ancres existants.
  • Ces navires remplaceront les navires de la Garde côtière canadienne lorsque ceux-ci font l’objet de travaux d’entretien, de remise en état et de prolongation de la durée utile.
  • Ils seront affectés aux tâches de déglaçage critiques dans les eaux du sud durant l’hiver, et ils seront déployés dans les eaux de l’Arctique durant l’été, au besoin.
  • Le premier navire est requis rapidement en vue de la prochaine saison de déglaçage (2018-2019).

Avec ces navires, la Garde côtière canadienne disposera d’une capacité provisoire pendant que les prochains brise-glaces permanents sont construits dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Les brise-glaces sont essentiels au maintien de l’activité économique maritime du Canada tout au long de l’année.

Crédit photo de couverture: Simon Clark

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre