Accueil » Dossiers » Investissement Québec » CDPQ, Investissement Québec et le Fonds de solidarité investissent chez Simons

CDPQ, Investissement Québec et le Fonds de solidarité investissent chez Simons

Le 29 mai 2018 en présence de la vice première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale Sébastien Proulx et du maire de Québec, Régis Labeaume, le président de La Maison Simons, Peter Simons, a révélé les détails entourant l’ouverture, en 2020, d’un centre multiservice de traitement des commandes à la fine pointe de la technologie qui donnera à l’entreprise, une capacité renouvelée de poursuivre sa croissance, d’alimenter le marché et d’assurer sa pérennité.

Ce nouveau centre de traitement fera appel à des équipements automatisés et des technologies avant-gardistes uniques sur le marché qui permettront à Simons d’accroître sa productivité et sa capacité de traitement des commandes, tant pour ses magasins qu’en ligne, et de demeurer ainsi compétitif dans un marché en plein changement.

« L’évolution fulgurante d’Internet et des outils technologiques pour y naviguer amène des changements dans les habitudes des consommateurs. Notre clientèle magasine de plus en plus en ligne, en complément à leurs visites en magasin. C’est ce qui nous a amenés à investir dans notre infrastructure de commerce électronique au cours des dernières années. Un nouveau centre de traitement permet à une compagnie comme la nôtre de répondre à la croissance rapide de notre commerce en ligne et de soutenir l’expansion de nos magasins. Il était devenu nécessaire de repenser notre système de traitement des commandes pour mieux supporter nos équipes. En fournissant à nos employés une technologie de pointe qui leur permettra d’être plus efficaces et plus productifs, nous deviendrons plus compétitifs et serons ainsi en mesure de créer plus d’emplois de qualité », a indiqué d’entrée de jeu, monsieur Simons.

Partenaires majeurs

La croissance qu’a connue Simons au fil des ans n’est pas le fruit du hasard. Elle est le produit de décisions audacieuses et parfois risquées de la part d’entrepreneurs de cinq générations. C’est dans ce même esprit entrepreneurial que Simons a fait le choix de travailler avec différents partenaires pour financer cet important investissement de 215 M$ afin de conserver sa position de chef de file parmi les joueurs importants du commerce en ligne et de l’économie numérique. Dans le cadre du programme ESSOR, le gouvernement du Québec consentira un prêt à terme de 81 M$ duquel 51 M$ seront dédiés à l’achat des équipements automatisés. Cette participation au montage financier, qui n’a rien d’une subvention, permettra à Simons de se doter de solutions efficientes et innovantes en matière de préparation, traitement et expédition de commandes.

« Sans le soutien indéfectible de nos partenaires bancaires ainsi que de nos fournisseurs et nos employés, plusieurs de nos projets n’auraient pas vu le jour. Par contre, un investissement majeur comme celui-ci requiert un montage financier complexe qui nécessite la participation de plus d’un partenaire financier. Dans la mise en œuvre de notre vision, nous devions trouver la bonne manière d’atteindre nos objectifs tout en conservant notre enracinement à Québec et au Québec. Avec le gouvernement, la Caisse de dépôt et placement du Québec (la Caisse) et Investissement Québec, nous avons la conviction d’avoir trouvé des gens qui partagent nos valeurs », a poursuivi Peter Simons.

Peter Simons, CEO La Maison Simons, © Allen McInnis, Montréal Gazette

Pour Simons, cela représente une nouvelle étape puisque pour la première fois de son histoire, elle ouvre son capital-actions à des partenaires externes. À cet effet, l’arrivée de la Caisse de dépôt et placement du Québec et d’Investissement Québec complètera une structure financière robuste et agile. Les investissements totaux de 44 M$ dont 27 M$ provenant de la Caisse et 17 M$ d’Investissement Québec, à même ses fonds propres, permettront à Simons d’amorcer cette nouvelle phase de croissance de façon soutenue. Pour la Caisse et Investissement Québec, cette participation à long terme chez un joueur québécois de premier plan dans le commerce électronique témoigne de l’importance qu’elles accordent à la transformation numérique des entreprises québécoises, vecteur essentiel du virage vers l’économie numérique, et du rôle qu’elles souhaitent y jouer.

« La maturité numérique des entreprises fait partie des critères auxquels nous portons une attention particulière quand vient le temps d’investir dans une société. Simons, qui a su se transformer et innover au fil des années, a toujours posé les gestes pertinents pour demeurer en avance sur son secteur, notamment en matière de commerce électronique. En prenant le virage numérique au moment propice, l’entreprise a su développer ce marché important qui l’amène aujourd’hui à devoir élargir ses installations, a affirmé Christian Dubé, premier vice-président, Québec de la Caisse. Par notre investissement, nous souhaitons permettre à l’entreprise de poursuivre son expansion et de demeurer à l’avant-garde de son industrie. »

« Le projet de la Maison Simons est très innovant. Le nouveau centre multiservice de traitement des commandes amènera un haut niveau d’automatisation et intégrera des activités robotisées et informatisées. C’était donc tout naturel pour Investissement Québec de s’allier à La Maison Simons, ainsi qu’à ses partenaires, pour assurer le succès d’une entreprise solidement ancrée dans le paysage québécois depuis de nombreuses années », a souligné Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d’Investissement Québec. Simons continue d’être soutenu par ses partenaires bancaires dont BMO (Banque de Montréal), Banque Nationale et, plus récemment Desjardins qui contribuent à une partie importante du financement de l’immeuble en plus de soutenir son financement opérationnel.

La collaboration de la Ville de Québec a été indispensable dans la recherche et le choix d’un terrain suffisamment grand et accessible pour accueillir les nouvelles installations. En endossant un projet structurant qui permettra de soutenir le commerce en ligne, la Ville fait preuve de vision et participe concrètement au virage vers l’économie numérique. « La Ville est fière de la réalisation de ce projet dans le nouvel Espace d’Innovation Chauveau. Il assurera la compétitivité de Simons dans le cadre de son expansion commerciale des dernières années ainsi que la croissance importante du commerce en ligne. L’entreprise préservera ainsi 450 emplois de qualité dans son nouveau centre multiservice situé dans la région de Québec », a déclaré le maire de Québec, Régis Labeaume. « Par son succès éclatant, ses racines locales et son engagement exemplaire dans la collectivité, Simons habille notre ville et ses citoyens d’un manteau de fierté. »

La construction du centre multiservice de traitement des commandes débutera au cours des prochaines semaines. Le financement de l’immeuble (bâtiment et terrain) a nécessité la mise en place d’un partenariat immobilier qui impliquera les dirigeants de Simons et le Fonds Immobilier de solidarité FTQ. Cela représente une contribution directe du Fonds immobilier de près de 20 M$ pour l’achat du terrain ainsi que la construction du nouveau centre et qui auront à terme, une valeur approximative de près de 100 M$. Selon l’entente, Simons sera le locataire à long terme de ces nouvelles installations.

« Par le biais de notre filiale le Fonds immobilier de solidarité FTQ, nous participons à la construction d’un centre multiservice de traitement des commandes parmi les plus innovateurs au Canada intégrant des composantes automatisées sophistiquées, notamment pour le traitement des commandes en ligne. Sa construction créera 900 emplois directs et indirects et dès 2020, il offrira un environnement de travail stimulant aux employés de Simons, un fleuron de l’économie québécoise », a indiqué monsieur Normand Chouinard, premier vice-président aux Investissements du Fonds de solidarité FTQ.

En plus de son nouveau centre de traitement, Simons mettra en valeur son expertise en matière de mise en marché électronique par une collaboration avec le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation à la mise en place d’un centre multi-usagers en commerce électronique sur les lieux du centre de distribution actuel. Du prêt à terme de 81 M$ consenti à Simons par le gouvernement du Québec, une somme de 30 M$ servira à conserver les lieux du complexe de la rue Galilée pour y aménager éventuellement un « accélérateur de commerce électronique ». Lorsqu’elle verra jour, cette forme innovante de place d’affaires électronique (sorte de Marketplace virtuel) pourrait permettre notamment à des artisans ainsi que des petites entreprises de bénéficier d’un ensemble de compétences et de services développés par Simons au fil du temps. En ayant accès à cet écosystème de connaissance du commerce électronique, ils pourront ainsi profiter de la puissance exponentielle de la toile internet comme lieu de mise en marché de leurs produits et services.

La Maison Simons a été fondée en 1840 par John Simons à Québec. À l’origine une mercerie, l’entreprise est aujourd’hui synonyme de mode accessible et inspirée. Désormais à la barre de l’entreprise familiale, les deux frères Simons, Peter et Richard, se font les gardiens de la marque. Ils mettent tout en œuvre pour cultiver la créativité et bâtir des relations de qualité autant avec leur clientèle, leur personnel que leurs partenaires tout en étant soucieux de l’environnement et des communautés où elle opère. Simons est reconnue comme une autorité en mode avec son concept de magasinage original. L’entreprise propose un très large éventail de collections mode avant-garde, de collections privées exclusives pour hommes et femmes, complétées par une sélection de marques nationales et de grandes collections de créateurs internationaux faisant sa renommée et une destination pour tous. Simons offre également la mode maison pour habiller la chambre, la salle de bains et la cuisine.

« Nous sommes heureux de participer à cet emballant projet de reconversion de notre centre de distribution actuel et d’aider d’autres entreprises à prendre le virage numérique, grâce notamment à notre expertise en matière de mise en marché électronique » a conclu M. Simons.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre