Accueil » Dossiers » STFM » Le Salon de la technologie de fabrication de Montréal – Plus de 300 fournisseurs et fabricants sous un même toit

Le Salon de la technologie de fabrication de Montréal – Plus de 300 fournisseurs et fabricants sous un même toit

Montréal – Du 14 au 16 mai aura lieu à la Place Bonaventure l’immense Salon de la technologie de fabrication de Montréal. Plus de 300 fournisseurs et fabricants de haute technologie seront présents lors du STFM pour y présenter le meilleur de l’usinage robotisé, des essais non destructifs, des matériaux composites, de l’impression 3D, de la micro-fabrication, de la vision artificielle, entre autres. Soyez-y pour vous assurer de rencontrer sous un même toit les décideurs, concepteurs, donneurs d’ordre et représentants dont votre organisme ne pourra bientôt plus se passer!

Le plus grand événement manufacturier au Québec, le STFM, fait un retour à Montréal après une édition 2016 fort appréciée. Il y a deux ans pas moins de 4564 visiteurs y ont été en contact avec plus de 300 entreprises, dont certaines y participant depuis plus de 25 ans! Cette année encore il sera l’occasion de créer à la Place Bonaventurede de précieux liens d’affaires, mais également d’ouvrir ses horizons en pouvant assister à pas moins de onze ateliers d’experts et à vingt-et-une conférences!

En fait ces présentations sont si nombreuses que les organisateurs ont choisi de les regrouper selon trois thèmes larges. Le premier jour ce sont les « Transformations numériques du secteur manufacturier » qui seront exploitées, mettant de l’avant les mégadonnées, l’intelligence artificielle et les progiciels de gestion intégrée : tout ce qui concerne l’industrie 4.0, efficace, respectant ses délais et aux coûts de production serrés.

Le 2e thème des conférences est celui des « Progrès technologiques de la robotique », soulignant les avancées quant aux robots collaboratifs, aux systèmes de vision et à l’automatisation remarquable des procédés. Et le dernier thème, intitulé « L’impression 3D transforme votre modèle d’affaires », concerne la production d’objets ayant recours à la fabrication additive en trois dimensions. Celle-ci connaît des pas de géants en ce moment, est capable de fabriquer des produits complexes à partir de nombreux matériaux sans nécessiter les traditionnelles opérations de fraisage, de moulage, de pliage et d’assemblage, exigeant évidemment une main-d’oeuvre nombreuse et compétente. Notez que huit de ces 21 conférences seront en langue anglaise, ce que précise d’ailleurs le programme.

Nouvelle ère industrielle

Selon le CRIQ et sa vice-présidente du développement des affaires Lyne Dubois, les fabricants s’apprêtent à vivre une nouvelle ère. Ce qu’elle expliquera le lundi matin dès l’ouverture du salon portera sur les plus récentes tendances technologiques, sociales, environnementales, économiques et sectorielles qui transformeront radicalement l’industrie de la fabrication, telle qu’on la connaît aujourd’hui. Intitulée « L’écosystème québécois réinventé au service de la transformation numérique des entreprises », cette conférence fera prendre conscience que seules les entreprises qui sauront se réinventer technologiquement pourront affronter avec succès la concurrence de demain.

Et au début de l’après-midi Josée Chiasson, directrice de la mise en valeur des pôles économiques de la ville de Montréal, poursuivra dans la même veine en ajoutant, exemples à l’appui, comment un écosystème 4.0 efficace peut stimuler le développement industriel durable.

Deux présentations spéciales

Les mardi et mercredi matins débutent avec deux présentations particulières, la première donnant la parole à Alexandre Vallières, cofondateur d’Alworx, et la seconde à Fabian Sanchez, ingénieur spécialiste de la fabrication additive pour Siemens Canada Ltée. M. Vallières discutera de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, qui bouleverseront le milieu industriel, tandis que M. Sanchez présentera des solutions complètes de production additive en trois dimensions, une technologie appelée à remplacer graduellement certaines opérations sophistiquées.

Des exposants, des zones et une usine à visiter

Toutes ces conférences ne doivent pas faire oublier que l’une des principales raisons de visiter le STFM est de voir en personne des dizaines de kiosques, de produits et de technologies évolués. Entre autres le CRIQ profite de la vaste Place Bonaventure pour y installer une usine cyber-physique. Ce laboratoire industriel unique au Canada démontre ce que des technologies interconnectées pourront réaliser dans un avenir rapproché. Cette industrie 4.0 permettra de plus rapidement passer de l’étape du projet à la conception, à la création du prototype et au produit final, d’une qualité irréprochable.

Des rencontres au riche potentiel

Enfin le STFM se veut l’occasion idéale de tisser des liens avec des gens utiles à votre domaine d’affaires.

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre