Accueil » Chroniques » STIQ » Chronique STIQ – L’intelligence de l’usine doit passer avant l’usine intelligente

Chronique STIQ – L’intelligence de l’usine doit passer avant l’usine intelligente

Les promesses liées à la révolution industrielle 4.0 semblent sans limites, pourtant il ne saurait y avoir de miracle technologique sans une bonne dose de réalisme. Votre entreprise dispose-t-elle d’une base solide avant d’envisager l’implantation de technologies 4.0 ?

Les outils 4.0 doivent être au service des entreprises et répondre clairement aux enjeux qu’elle aura identifiés

Le passage au 4.0 n’est pas une fin en soi. Il ne s’agit pas de prendre ce virage seulement parce que « tout le monde » le fait. En effet, il faut avoir une idée très précise des objectifs que vous souhaitez atteindre, qu’il s’agisse de vous démarquer de la concurrence, d’augmenter votre compétitivité, d’améliorer vos faiblesses, de saisir des opportunités d’affaires, de faire face à des risques potentiels, de pallier un problème de main-d’œuvre, etc.

Pour ce faire, il est important d’avoir une vision claire de vos objectifs : à ce titre, une planification stratégique est un préalable hautement indiqué, voire critique, car elle permettra d’identifier les besoins, les enjeux et les risques, en plus de les prioriser.

Pourquoi? Parce que le passage au 4.0 suppose des transformations importantes pour votre entreprise et celles-ci ne se feront pas du jour au lendemain, mais par étapes. Vous devrez donc être en mesure d’identifier quels enjeux seront prioritaires : productivité, qualité, santé et sécurité, recrutement, etc. Il est important aussi de déterminer sur quels marchés, pour quels produits et avec quels clients cette révolution sera la plus bénéfique pour votre entreprise.

Votre révolution 4.0 ne doit pas être un saut dans l’inconnu. Plus vous aurez une vision stratégique claire et des objectifs précis, moins complexe sera le changement et plus il sera facile de mobiliser vos ressources à l’interne.

On n’automatise pas le chaos : il est important d’avoir des processus organisés, optimisés et robustes

Même s’il est essentiel d’avoir une vision de l’avenir, il convient aussi de porter son regard, de façon plus terre à terre, sur son plancher d’usine.

En effet, avant de songer à collecter des données et automatiser tous les processus, il faut s’assurer d’avoir fait un travail de mise en ordre, de standardisation et d’optimisation des processus. Ce travail doit prendre en considération toutes les étapes, de la conception à la livraison du produit. Une solide culture d’amélioration continue sera incontestablement un atout en vue de cette transformation.

Avez-vous fait l’analyse de votre chaîne de valeur (VSM)? La configuration (« layout ») de votre usine, de vos chaînes de production, est-elle optimale? Avez-vous défini et suivi vos indicateurs clés de performance (KPI)?

Le 4.0 peut potentiellement vous permettre de collecter une foule de données, il est donc important d’avoir déjà identifié celles qui vous seront utiles à l’atteinte de vos objectifs.

Si les outils de l’usine intelligente, grâce notamment à la collecte automatisée de données, vous permettront de mettre vos intuitions à l’épreuve de faits ; ce sont également des faits concrets qui doivent vous guider dans l’implantation de ces nouvelles technologies. Quelles que soient les attentes suscitées par cette révolution industrielle, elle ne vous dispensera pas de faire préalablement vos devoirs en matière de stratégie et d’organisation, pour faire le saut en confiance et en tirer le meilleur profit.

Un article de STIQ

Lisez l’article

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre