Accueil » Dossiers » Salons Industriels » 16e Salon industriel de l’Estrie – L’effervescence industrielle ne se dément pas

16e Salon industriel de l’Estrie – L’effervescence industrielle ne se dément pas

Malgré les modes de communications et la disponibilité phénoménale d’informations sur le web, le 16e Salon industriel de l’Estrie (SIE) du Groupe Pageau, tenu à Sherbrooke en septembre dernier, demeure un rendez-vous incontournable pour les acteurs économiques régionaux. Avec plus de 125 exposants, les visiteurs en ont eu plein les yeux et les oreilles! À l’heure où la transformation numérique des actifs industriels ne fait plus de doute, les produits et l’expertise présentés, ainsi que l’opportunité de réseautage, apportent aux industriels des solutions concrètes pour devenir plus proactifs et compétitifs au pays et à l’international.

Depuis 1987 aux années impaires, le Salon Industriel de l’Estrie réunit au Centre de foires de Sherbrooke durant deux jours, manufacturiers, distributeurs et entreprises de services œuvrant dans les différents secteurs d’activités de la région et à l’échelle de l’Amérique du Nord.

Selon Éric Pageau, président du Groupe Pageau et Éditeur du Magazine Circuit Industriel, était plus que satisfait de l’édition 2017 de l’évènement.

« Le Salon industriel de l’Estrie a connu encore cette année un franc succès. La clientèle a été bien ciblée et les exposants sont toujours à la fine pointe de la technologie. Dans l’ensemble, le Salon a été perçu de façon très positive. »

Cette exposition est conçue pour fournir des informations utiles tant aux acheteurs, aux propriétaires d’entreprises qu’au personnel d’institutions (hôpitaux, établissements scolaires, institutions gouvernementales, etc.) ou de municipalités.

Du 3D au 4.0

Des sociétés reconnues dans plusieurs secteurs industriels se sont rassemblées pour promouvoir leurs produits, leurs services, et présenter des technologies de pointe. Cette année, le SIE a mis de l’avant l’importance et la valeur des systèmes et produits d’automatisation, des composants électroniques et des systèmes numériques. De plus, cette grande rencontre industrielle régionale permet de toujours être au fait des nouvelles tendances en matière d’amélioration de la productivité, de la fabrication et de l’innovation.

Les bouleversements qui se produisent actuellement dans l’industrie de la fabrication des produits et d’outillage industriels et les tendances de ce secteur d’activité ont été au premier plan de l’évènement. L’industrie 4.0, les systèmes robotiques, les solutions numériques, l’outillage et l’équipement connectés ou encore l’impression 3D ont été exposés en grande pompe cette année, plus que jamais auparavant.

« En tant que promoteur de six salons industriels partout au Québec, le Groupe Pageau se doit d’être à l’avant-garde des tendances de l’industrie », souligne Éric Pageau. « Et c’est pourquoi nos salons accordent de plus en plus d’importance aux nouvelles technologies liées à l’automatisation et à l’industrie 4.0, des points véritablement centraux dans toutes nos projets et produits. »

Souvent associés à de grandes entreprises pour la distribution, le service et la maintenance, plusieurs fournisseurs profitent des évènements comme le SIE pour montrer leur savoir-faire et leur expertise. Les grands manufacturiers sont également représentés par les distributeurs venus exposer leurs équipements dernier cri. On retrouve tout sous un même toit, notamment des machines CNC, des compresseurs écolos, ou encore des systèmes d’emballage de pointe.

C’est également l’occasion de mettre en valeur les innovations, les produits et les expertises qui caractérisent les industriels québécois. Les besoins en emballages « lean » font de plus en plus partie de l’offre de produits environnementaux. De plus, l’optimisation de la conception durable ne faisait pas exception aux technologies présentées sur place. Le design et l’allègement des matériaux sont également au cœur du développement de produits verts.

Par ailleurs de plus en plus utiles, les logiciels de gestion manufacturière (inventaire, procédé, ingénierie, distribution, etc.) et les progiciels spécialisés (traçabilité, maintenance, simulation numérique, marquage, etc.) facilitent la planification en temps réel, les liens avec les fournisseurs ou encore la présentation de soumissions simplifiées. Ces outils étaient aussi bien représentés au SIE.

Les conférences faisaient partie intégrante de cette rencontre industrielle. La cuvée 2017 du Salon Industriel de l’Estrie avait ciblé des thématiques entourant l’usine transformée numériquement, les besoins en R&D des PME, l’efficacité énergétique en industrie ou encore les enjeux juridiques de la haute technologie.

Sans être un évènement consacré spécifiquement à l’emploi, le SIE a également été l’occasion de faire connaître ses besoins en main-d’œuvre. La venue d’étudiants et de professeurs des établissements scolaires de la région a favorisé un rapprochement entre employeurs et futurs employés. Les besoins en main-d’œuvre régionaux sont criants, comme à peu près dans toutes les régions du Québec et le SIE constituait un endroit exceptionnel pour informer les visiteurs des besoins en ressources humaines et en employabilité.

Les salons industriels, une formule encore très appréciée

Les salons industriels ont-ils encore leur place à une époque où on peut négocier partout dans le monde à partir d’un simple téléphone intelligent ou encore accéder aux meilleures technologies sur le Web?

« Quand le réseau informatique mondial Internet est arrivé, tous les gens croyaient que c’était la fin des salons manufacturiers et industriels », raconte Michel Lemelin, vice-président du Groupe Pageau. « On a beau être bien branché, mais il n’y a rien qui remplace le contact chaleureux d’un être humain. Les salons sont là pour offrir les meilleures occasions d’affaires, de réseautage et de contacts pour faire des affaires. »

Même son de cloche du côté de Gilles Pansera, président du Groupe SFR de Lac Mégantic et président d’honneur du SIE 2017. M. Pansera a participé à de nombreuses expositions commerciales partout sur la planète et il est d’avis que le média salon demeure une formidable occasion pour tisser des liens.

Eric Pageau, président du Groupe Pageau. Gilles Pansera, président du Groupe SFR de Lac-Mégantic et président d’honneur du SIE 2017, Michel Lemelin, vice-président du Groupe Pageau

 

« J’ai dû visiter des centaines de salons industriels à travers le monde et il n’y en a pas un seul où je suis reparti sans avoir appris quelque chose ou rencontré quelqu’un avec qui j’ai fait affaire par la suite », a-t-il déclaré à l’ouverture du 16è Salon industriel de l’Estrie.

Ces partisans des « trade show » sont d’avis que le Web constitue un outil unique pour faire connaitre les produits et services d’une société. Toutefois, les relations interpersonnelles directes sont très importantes, Surtout dans le domaine des services, où la qualité des services vient de son dirigeant et de son équipe, plus que le produit lui-même. De plus, il n’y a rien qui remplace une bonne poignée de main.

« Au Salon de l’Estrie, j’ai rencontré de nombreuses personnes que je n’avais pas vues depuis des années », poursuit M. Pansera. « On partage de l’information, on échange des cartes d’affaires. On ne sait pas où cela va nous mener, mais les discussions permettent de renouer des liens, effet qu’on ne retrouve pas sur Facebook ou LinkedIn. Ce n’est pas la même chose que de revoir la personne et d’échanger couramment et directement. Ce sont des approches différentes mais complémentaires et l’une n’empêche pas l’autre. »

Par Roger Riendeau

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre